WordPress database error: [Table './intramaghreb_intellofr/wp_wfhits' is marked as crashed and last (automatic?) repair failed]
SELECT MAX(attackLogTime) FROM wp_wfhits

Energie. Avec la baisse des prix, L’Espagne ferme son marché interne au gaz algérien – Maghreb Intelligence

Energie. Avec la baisse des prix, L’Espagne ferme son marché interne au gaz algérien

Le gouvernement algérien pourrait en ce moment paraphraser une célèbre réplique de l’ancien président français Jacques Chirac, qui avait pour habitude de dire face aux adversités : « Les M…volent en escadrilles ». En effet, l’Espagne, dont le principal fournisseur en gaz ces dix dernières années était l’Algérie, vient de réduire drastiquement ses importations via les deux gazoducs qui la relient à ce pays nord-africain. Un manque à gagner conséquent pour une économie algérienne déjà en mauvaise posture.

D’après les statistiques publiées par CORES, l’entité de stockage chargée de maintenir les réserves stratégiques de produits pétroliers et de contrôler les stocks de l’industrie pétrolière et du gaz naturel en Espagne, entre janvier et mars, l’Espagne a reçu 20 251 GWh de GNL américain contre 19 748 GWh d’Algérie. Les Américains ont ainsi augmenté leurs ventes à Madrid de 467 % aux cours des deux derniers mois, alors que l’Algérie les a réduites de 30 %.

D’après le site espagnol « El Confidential », en mars, l’Espagne a importé plus de GNL des États-Unis et de la Russie via des navires que de l’Algérie, reliée à la péninsule ibérique par le pipeline Medgaz ou le gazoduc du Maghreb qui passe via le Maroc.

Ce changement est dû, selon les observateurs, à forte baisse des prix du gaz sur les marchés internationaux. Si le prix moyen des bruts Brent et WTI a lourdement chuté lors des 3 derniers mois, pour le gaz, les baisses ont été encore plus brutales, avec des diminutions variant entre 36%, dans le cas du Henry Hub, et 56%, dans le cas d’Algonquín. Le prix du gaz est de moins en moins corrélé avec celui du pétrole brut et sa chute est de plus en plus prononcée.

Les prix du gaz se sont effondrés sur les marchés internationaux plus rapidement que ceux du pétrole, à cause de la très importante réduction par la Chine de sa consommation, et la forte augmentation de la production américaine ces dernières années, grâce notamment à la technique d’extraction non conventionnelle dite de « fracturation ».

Cette situation inédite pour l’Algérie aura certainement de fortes implications, à la fois sur le pan interne, avec un effondrement des rentrées en devises pour le pays. Mais également sur le plan international, avec des inflexions géopolitiques et surtout un impact sur les relations diplomatiques entre Alger et Madrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Mansour Essaïh 16:59 - mai 8, 2020

    Si ça dure, c’est le coup de grâce à la clique au commandes

    1. Karim 20:17 - mai 8, 2020

      Cette clique est beaucoup plus fréquentable que celle de ZAMEL 6

    2. Mansour Essaïh 23:40 - mai 8, 2020

      Oui, ils sont très fréquentables par les puces et les rats dans la prison d’Al Harrach. Les rescapés toujours aux commandes ne tarderont pas à les rejoindre aussitôt le Hirak repris après la disparition du CoronaV. Leurs petits harkis locaux et souteneurs qui mangent dans leurs râteliers ne seront pas les derniers à bien rire et se gargariser de leur malheureuse situation.

    3. Medkour 13:27 - mai 9, 2020

      Les années noires qu’on a passé avec notre cher Bouteflika sont derrières nous .Le Corona virus 🦠 invisible est et sera pour les algériens un changement radical dans la gestion de la ressource humaine ,c’est l’axe principal de ce gouvernement et sa stratégie première .Le reste dépend de la bonne gouvernance et surtout de la justice .Je suis optimiste car les ressources naturelles ,elles sont nombreuses et on ne va pas creuver de faim .La situation est certes difficile mais elle est importante pour retrousser les manches et réussir coûte que coûte .Les espagnols ne voient pas loin de leur nez 👃 .Ce comportement est néfaste pour eux ,l’Algérie n’a rien à perdre son gaz reste chez elle au lieu de le brader .L’espagne doit mieux réfléchir,on a toujours besoin de son voisin .A bientôt

      1. Mansour Essaïh 15:02 - mai 9, 2020

        Je le souhaite sincèrement à vous et à tout le peuple algérien. Je dis bien et je souligne le peuple algérien.

      2. Moben 10:34 - mai 10, 2020

        Il faut revenir aux temps où l’Algerie fut le grenier de l’Europe et pour ça notre pays ne manque pas de ressources et de terres agricoles
        Juste une équipe honnête et patriote qui donnera du courage et de la motivation à notre peuple
        Les autres richesses et sources minières deviendront que des bonus
        Notre Algérie et sont peuple ont connu pires situations et pires chroniques

  2. Lamisss 20:56 - mai 9, 2020

    Ce pays pue de partout.. C’est grave comment rien ne va en Algérie.. Quand des ratés et fils de traitres de harkis gouvernent.. c’est ce que ca donne. Proxenetisme, corruption, drogues dures, trafiques de tout genre, prostitution, pédophilies et bien d’autres merde qui finissent par ressurger à la surface malgré les tentatives incalculables des généraux pour les cacher.. Tout fini par leur exploser à la gueule un jour ou l’autre..

    1. Thomas 09:48 - mai 10, 2020

      Tu parles du Maroc, là

      1. Maroc 11:40 - mai 10, 2020

        Pk tjr le maroc t serieus la c avec cette mentalité que l Algérie va couler soyons solidaire on a tjrs besoin de son voisin vive les pays du Maghreb et leurs peuples

      2. lahcen 13:35 - mai 10, 2020

        Merçi Thomas , j’allais le dire .L’Algerie avec zéro dette et 60 milliards de dollarsest mieux lotis que tous les pays Africains.Quant aux richesses ,Or,cuivre, fer, Uranium etc etc etc n’en parlons pas .Vous pouvez dénigrer ce beau pays, il ne tombera jamais .Vive Teboune ,vive l’Algerie

        1. Mansour Essaïh 04:49 - mai 24, 2020

          Banqueroute DZ

          يا ما تبجحوا باحتياطاتهم من پترودولارات النحس ! في 2014 قالوا لنا هم بخير و لا هم يحزنون لأن احتياطهم من العملة الصعبة يقدر بٖ 179 مليار پترودولار.

          في آواخر 2019 قالوا لنا مازالوا بخير، لكن، هم يحزنون عندما يرون رصيدهم يذوب كالثلج في عز الصيف، و إن لديهم كنزاً يساوي 62 مليار من پترودولارات البؤس. لقد نَسَوْا أن مطابع وزيرهم الأول السابق أويحيى قد التهمت ما يعادل 54 مليار دولارو لم يبق لهم، في الحقيقة، إلا 62ـــ54 = 8 مليارات من پترودولارات اليأس!

          و قليلاً قبل زمن كورونا و انهيار ثمن سائل التعاسة قالوا لنا، و هم يرتعوشون و يرتعدون، سينهار رصيدهم، في آخر سنة 2020، إلى 44 مليار من پترودولارات الجوع و الخوف تحت وطأة نظام ما ”أطعمهم من جوع ” و ما ”آمنهم من خوف””

          و في أول الشهر الجاري اِعترف رئيسهم بأن الأزمة قائمة و خانقة و لكنه لن يلجأ إلى صندوق النقد الدولي كي لا يفقد حريتة للكلام عن فلسطين و الصحراء المغربية ! لاحظوا كيف يتاجرون بفلسطين الحبيبة كلما ضاعوا و تقطعت بهم السبل. أما الصحراء المغربية فلها الله يحفظها و لها شعب مغربي حريص عليها، و يُعِزًّها، و يذوذ عنها و يحميها من العدو.
          مثلنا المغربي يقول : ”إذا أردت الحقيقة، فاتبع الكذاب حتى باب داره””. و آخر السنة لناظره قريب.

      3. Lotfi Khalifa 15:53 - mai 25, 2020

        Ducon, ou plutôt Ducon la joie….
        Ou encore imbécile heureux et fier de l’être, voilà ce que vous êtes monieur

  3. Tk 10:57 - mai 10, 2020

    C est bien commessa il vont retourner a la terre
    Dous il son venu

  4. Mansour Essaih 21:05 - mai 24, 2020

    Banqueroute DZ – Version française (Par respect à ceux qui ne comprennent pas la langue arabe)

    Que ne se s’étaient-ils pas vantés de leurs réserves en pétrodollars de malheur ! En 2014, ils nous snobaient et nous disaient qu’ils se trouvent dans l’unique et le meilleur des mondes possibles et qu’ils ‘’n’auront rien à craindre et ne seront point affligés’’ (Saint coran) car, leurs réserves en devises fortes étaient estimés à 179 milliards en pétrodollars.

    Vers la fin de 2019, ils n’ont pas cessé de nous snober en prétendant qu’ils vivaient toujours dans leur unique et meilleur des mondes possibles mais qu’ils ont la crainte d’assister à la fonte, comme neige au soleil, de leur solde mais qu’ils sont toujours en possession d’un trésor de 62 milliards en pétrodollars de toutes les misères.
    Ils ont délibérément omis de préciser que les imprimeries de faux dollars de leur ex-premier ministre Ouyahya ont déjà avalés l’équivalent de 54 milliards de dollars (que le peuple algérien doit rembourser contre rien, mais absolument rien) et qu’ils leur reste, en réalité, que la désespérante somme de 62-54 = 8 milliards.

    Peu de temps avant le covid19 et la dégringolade du prix de leur liquide de tous leurs malheurs, ils nous ont dit, tremblotant et frissonnant, que leur solde en pétrodollars de toutes leurs misères dégringolera à son tour, en fin d’année 2020, à 44 milliards en pétrodollars sous un régime qui a tout fait sauf les avoir ‘’ nourris contre la faim’’ (St Coran) et les avoir ‘’rassurés de la crainte!’’ (St Coran).

    Au début du mois courant, leur président a, enfin, reconnu que la crise étouffante existe bel et bien mais que, dans un sursaut de coq égorgé (Expression arabe), il n’aura pas recours au FMI (Fonds Monétaire International) pour ne pas perdre sa liberté de parler de la Palestine et du Sahara marocain!
    Remarquez comment ils ont transformé la noble et chère cause palestinienne en fonds de commerce ! Quant à notre Sahara Marocain, il a Allah le Tout Puissant qui la protège, et il a le peuple marocain qui veille à sa sécurité, la chérit, la défend et la protège de l’ennemi.

    Notre adage marocain dit: « Si vous voulez la vérité, suivez le menteur jusqu’à l’entrée de sa maison. » Alors, le temps nous le dira et la fin de l’année 2020 est très proche pour qui sait attendre.

  5. Mansour Essaïh 23:43 - mai 27, 2020

    Une constatation très intéressante que je voudrais partager avec les lecteurs : Si vous voulez dénicher un harki local, décrivez avec le maximum d’objectivité la situation économique désastreuse de son pays.

    Un harki, de père en fils, refuse de voir la réalité amère dans laquelle il vit et, tant que la rente dont il bénéficie n’est pas encore coupée, il continue à voir dans le régime mafieux des autres harkis, des ex-caporaux de Lalijou et autres deuziam franciss aux commandes, la mamma mafiosa qui le nourrit au biberon du liquide noir maléfique et qui enivre ses sens avec le méthane de malheur.

    Une autre constatation : le harki préfère avoir la langue coupée que de parler du HIRAK béni qui est en train de creuser la tombe du régime stalinien imposé au peuple algérien par la ؏îssaba d’Oujda et ses successeur et qui, en même temps, est en train de poser les premières pierres d’une nouvelle Algérie.

    Mes hommages aux femmes et aux hommes du HIRAK. Mes hommages, aussi, aux prisonniers algériens du HIRAK et vivement la fin du Covid19 pour mettre fin au Covid19-62/20-20.