Exclusif. 15 millions d’Algériens pourraient venir se réfugier en Europe au cas où…

La récente tragédie des Harragas algériens, les migrants clandestins, qui ont débarqué massivement sur les côtes espagnoles a relancé de nouveau la polémique sur le risque migratoire algérien sur l’Europe. Un risque concret et démontré dans un rapport secret établi par le Quai d’Orsay en 2019 lorsque des analystes français ont planché sur les dangers encourus par la France et l’Union Européenne au cas où l’Algérie s’effondrerait dans une profonde crise politique et sécuritaire.

Ce rapport indique clairement que l’Algérie sera une véritable drame migratoire pour l’Europe notamment les pays du sud de l’Union européenne notamment la France et l’Espagne. Et pour cause, pas moins de 15 millions d’Algériens pourraient débarquer en Europe pour fuir l’Algérie si celle-ci est ravagée par des turbulences politiques et sécuritaires. Oui, le chiffre est effrayant, mais ô combien sérieux : 15 millions d’Algériens pourraient fuire leur pays pour venir s’implanter en Europe afin de se protéger contre les insécurités qui verront le jour dans le sillage d’une instabilité politique accélérée de leur pays.

Parmi ces 15 millions d’Algériens, au moins 4 millions pourront se déplacer en toute légalité grâce à leurs titres de séjours, visas courts ou longs séjours, doubles résidences ou binationalité. Le reste des réfugiés potentiels seront des migrants clandestins qui pourront alimentent un dramatique l’un des pires mouvements de populations déplacés dans l’histoire contemporaine. Des déplacements zodiacs en pleine mer, des harragas en familles dont beaucoup d’entre eux risquent de périr en Méditerranée. Le rapport du Quai d’Orsay a été dressé par un organisme sécuritaire secret qui a réalisé ses prévisions à partir de données palpables et en se basant sur un scénario catastrophe qu’il faut absolument éviter en Algérie : l’effondrement brutal de l’Etat face à une crise politique ayant engendré des mouvements contestataires violents et armés. Si l’Europe a été traumatisé par la crise syrienne, elle risque de s’évanouir tout bonnement face à une malheureuse tragédie algérienne. La survie de l’Algérie est donc un élément indispensable à la stabilité de l’Europe, conclut ce rapport secret.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *