Exclusif. Imminence d’une attaque terroriste depuis la Libye : Les services britanniques sonnent l’alerte et recommandent à BP de quitter l’Algérie

La situation est très tendue depuis plus d’une semaine à Alger. Les services britanniques via l’ambassade du Royaume-Uni à Alger ont transmis officiellement à leurs homologues algériens un mémo leur indiquant qu’ils disposent d’informations très fiables affirmant l’imminence d’une ou de plusieurs attaques terroristes contre des bases pétrolières ou gazières en Algérie qui abritent des ressortissants occidentaux. Dans ce mémo, signalent nos sources à Alger, les services britanniques appellent leurs homologues algériens à prendre le danger très au sérieux car les groupes armés en Libye se renforcent par de nouveaux financements et armements de provenance étrangère notamment depuis le début de l’offensive du maréchal Haftar contre Tripoli et la crise internationale qu’elle avait suscité.

Selon nos sources, c’est dans ce contexte que les diplomates britanniques ont appelé le géant de l’énergie BP à revoir son organisation et sa présence en Algérie. Ce risque sécuritaire a contraint BP à accélérer son processus de départ de l’Algérie et elle a informé officiellement son partenaire Sonatrach de son souhait de négocier une cession de ses actifs dans les gisements et complexes gaziers d’In Amenas situés juste à côté des frontières libyennes. BP ne veut plus prendre aucun risque particulier d’autant plus que le rentabilité de ces gisements gaziers de plus en plus faible. Et les prévisions des chiffres des ventes et de la production ne justifient guère de prendre un aussi grand risque.

Rappelons que ce dimanche, un attentat kamikaze a été déjoué à la dernière minute par les forces de l’armée algérienne dans la région de Timiaouine située tout près des frontières maliennes. Le kamikaze voulait viser un détachement de l’armée algérienne à bord d’un véhicule tout terrain piégé. Fort heureusement, le drame a été évité. Mais le grand sud algérien reste tendu et vit au rythme des évolutions de la situation sécuritaire au Sahel et en Libye.

Répondre à Benfedda Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Benfedda 10:01 - février 11, 2020

    Il faut savoir sur quel pied danser ya si Skander. BP quitte à cause de la menace terroriste ou parce que les gisements ont tari?
    Ton article n’est convaincant.