Exclusif. La panique de Total en Algérie

Le géant de l’énergie français Total est en panique en Algérie. Les bouleversements politiques que traverse l’Algérie depuis le départ du président Abdelaziz Bouteflika et de quasiment tout son entourage a semé un vent d’affolement au sein du top management de ce groupe français qui avait misé sur de nombreux gros projets en Algérie notamment dans la pétrochimie et l’exploitation du gaz de schiste.

Selon nos sources, Total a déployé un fort lobbying avec ces contacts au sein du sérail algérien, notamment auprès de l’état-major de l’Armée algérienne. Les intermédiaires dépêchés par les militaires algériens en France ont fourni des assurances aux dirigeants de Total. Aucun de ses projets ne sera torpillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. DZ Infos 00:21 - avril 24, 2019

    Bien fait ! Qu’ils dégagent, ils n’y aura pas de bras de fer avec la population algérienne du Sud contre l’exploitation du gaz de schiste comme en 2015. Quant à la pétrochimie, ce ne sont pas les partenaires russes ou chinois qui manquent.

  2. Ahmed 12:02 - avril 24, 2019

    Nous ne voulons pas de cette merde française chez nous c’est une multinationale nulle ou l’on les as chasse de la course , et ils viennent se sucrer chez nous et nous proposer la prospection de la merde du gaz de schiste polluant nos nappes fréatiques et tuant par la même nos cultures , qu’ils aillent dans le Larzac prospecter cette merde, eux ils préservent leur environnement et nous le polluant c’est malin et intelligent qu’ils viennent décontaminer notre Sahara pour les essais nucléaires qu’ils ont fait a une certaine époque , nous le peuple on va vous empécher même s’il faut vous rentrer carrément dedans ,le peuple Algérien vous vomis et il ne vous supporte pas et vous n’êtes jamais les bienvenus chez nous , alors vous étés avertis .

    1. merzak 15:28 - avril 24, 2019

      mille bravo mon bien torpillé

    2. Mohammed Benhemita 16:11 - avril 24, 2019

      On a pas besoin d empoisonner notre environnement et nos enfants.

      1. Moussa 09:23 - avril 25, 2019

        Tout à fait d’accord
        Ils se sont sucré sur le dos d un peuple ne leur laissant même pas de quoi se soigner dignement avec l aide des dirigeant Algérien qu ils soit militaires ou politiques
        Honte à vous d avoir aidé ces mauvais français qui n ont déjà aucune pitié pour leur propre peuple
        Comment voudriez vous qu ils en aient pour nous
        Ils faut banir tous ce qui peut concerner le français dans notre pays
        À commencé par l apprentissage de la langue dans nos écoles
        Toute la planète parle anglais
        Pourquoi retardé nos futur générations avec cette langue qui n est pratique que dans les pays colonisé par la France

  3. Krimo Hammada 12:38 - avril 25, 2019

    Tout est dit sur le côté aleatoire de ce genre de cooperation énergétique et industrielle. A sens unique et dans lequel les intérêts du pays comme du peuple investis par lobbyistes aidant afin de tolérer une facturation hydraulique strictement interdite en France par des autorités françaises peu soucieuse des risques ainsi déplacés en Algérie et au détriment des populations algériennes concernées, celles de l’extrême sud du pays, en région de In Salah. Moralement délictueux!