Exclusif. La retraite dorée de Mohamed Benchaaboun, ex-patron de la BCP et actuel argentier du royaume

Des ministres, et ils sont plusieurs, perdent gros quand, quand de hauts responsables d’entreprises, ils sont appelés à assumer des fonctions gouvernementales avec la lourde responsabilité que cela entraîne. Mais cela n’a guère été le cas pour Mohamed Benchaaboun, qui, du jour au lendemain, est devenu militant RNI et ministre de l’Economie et des Finances (en plus de la Fonction publique lors du dernier remaniement).

Selon des sources fiables, l’argentier du royaume, 58 ans au compteur et PDG du Groupe Banque populaire depuis 2008, a bénéficié d’une bonne retraite anticipée avec, à la clé, une prime de départ de plusieurs millions de dirhams. Donc, il ne risque pas d’avoir trop de problèmes de liquidités contrairement au Maroc qui vit une véritable crise économique ces derniers temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. moulay ahmed 20:04 - janvier 1, 2020

    Le Maroc ne fait malheureusement pas exception au constat qu’une petite minorité s »accapare les richesses pendant que la précarité s’installe dans les couches populaires. Ce n’est donc qu’un cas de plus.