Exclusif. L’Algérie soupçonne Paris de tenter de semer la zizanie entre elle et Washington

Alger est en colère. Les dirigeants algériens soupçonnent Paris de tenter de semer la zizanie entre l’Algérie et les Etats-Unis. Selon plusieurs sources à Alger, Abdelamdjid Tebboune et ses conseillers sont persuadés que c’est la France d’Emmanuel Macron qui a nourri les récentes craintes exprimées ouvertement et publiquement par le Secrétaire à la Défense des Etats-Unis, Mark Thomas Esper, lors de son déplacement le 1er octobre dernier à Alger. « Les français voient d’un très mauvais oeil le projet d’autoriser l’armée algérienne d’intervenir en dehors de ses frontières. Ils ont fait un énorme lobbying auprès de Washington pour qu’elle envoie le chef du Pentagone afin d’adresser un avertissement clair et précis aux Algériens sur l’utilisation de leur armée pour servir des agendas russes dans la région », explique une source diplomatique algérienne.

A Alger, Mark Esper n’avait pas, effectivement hésité, à prévenir les dirigeants algériens que les Etats-Unis ne laisseront jamais les Chinois ou les Russes transformer l’Afrique du Nord en une zone d’influence pour faire avancer leurs pions et accroître leurs intérêts. Selon nos sources, Mark Esper a mis dans la gêne Tebboune et Chengriha avec ses questions insistantes sur les dessous du projet des futures interventions de l’armée algérienne à l’étranger.

Le chef du Pentagone américain a clairement expliqué à ses interlocuteurs algériens que les relations bilatérales avec les Etats-Unis seraient affectées si l’Algérie espère de devenir le bras armé de la Russie dans la région. La menace était à peine voilée obligeant ainsi Tebboune et Chengriha à rassurer leur interlocuteur américain en lui promettant que l’Algérie renforcera sa coopération avec les Etats-Unis pour la lutte contre le terrorisme.

A la fin de la visite de Mark Esper, les conciliabules se sont multipliés à Alger pour discuter des motifs de la colère américaine et des potentielles conséquences de la mise en garde du chef du Pentagone. Et Alger est convaincue que c’est Paris qui est à l’origine de cette offensive américaine dans la région pour remettre les pendules à l’heure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. hassane 12:40 - octobre 7, 2020

    comme si les étasuniens attendent quelqu’un pour leur dire quoi faire,ou comme si les relations algéro-étasuniennes étaient ou sont au beau fixe

  2. BENMOUFFOK M'HAMED 13:15 - octobre 7, 2020

    Vue les lumières qu’il a rencontré en Algérie, il a du partir encore plus inquiet !! Des crétins anachronique.

  3. zohra 13:56 - octobre 7, 2020

    comme si le pisseux de macron va etre ecoute par des politiciens chevronnes…toz

  4. DZ MAN 06:59 - octobre 8, 2020

    Encore un torchon de MI. Vous prêtez beaucoup de pouvoir à la France au point ou les Américains, incapables de décider eux-mêmes d’envoyer leur ministre de la défense, se plient aux pressions françaises et décident de l’envoyer à Alger. Dans ce cas, pourquoi il est allé en Tunisie et au Maroc. Je vous vois venir, vous allez me dire pour maquiller sa visite à Alger. Donc le Maroc sert juste d’alibi.
    Vous êtes connu pour être hostile à l’Algérie, j’ignore donc qui est cette source diplomatique qui vous parle à partir d’Alger ?
    Vous raconter des salades. Les américains et les français ont déjà perdus la bataille au Maghreb. Y’a qu’à regarder la Libye, absence totale de ces acteurs et les luttes sur place se font entre russes et turques principalement.
    Vous prenez vos désirs pour une réalité.
    L’Algérie n’a pas tellement de relations stratégiques avec les USA. Nous n’achetons pratiquement pas d’armes chez eux. Un pays comme le Maroc, totalement dépendant des US, se trouvera impacté s’il ose fâché les USA mais, l’Algérie ne risque pas grand chose.

    1. vents 21:44 - octobre 8, 2020

      plus complexe: le Maroc & les hq-9 de cpmiec. Le secrétaire devait venir au mois d’avril mais reporté en raison du covid-19.Il évoque aussi la Russie & la chine lors de sa visite en Tunisie.Il évoque aussi le sacrifice de soldats us en Afrique du nord au cimetière us de Carthage.
      https://bit.ly/3loRyZe

  5. Salim 12:15 - octobre 8, 2020

    Analyse politique, géostratégiques des bas fonds des égouts de Rabat

  6. cass 22:58 - octobre 8, 2020

    le secrétaire reçu par le secrétaire general du mdn.
    https://www.menadefense.net/algerie/mark-esper-en-algerie-une-visite-eclair-et-des-interrogations/

  7. Nass 21:33 - octobre 9, 2020

    Les chiens aboient, et la caravane Algérie suit SON chemin…

  8. tintin 11:58 - octobre 11, 2020

    ce n’est un secret pour personne que l’Algerie a etait de tout temps, un partenaire strategique de la Russie et de la Chine, alors je ne peux pas comprendre votre analyse.

  9. Kamel 12:19 - octobre 11, 2020

    C bien Abdou samsar qui est derrière ce torchon anti Algérie. Lmakhzaen paie

  10. Rezak 08:37 - octobre 14, 2020

    S.v.p un peu plus de respect pour vos lecteur. Cet article c’est vraiment du n’importe quoi. Quand on a rien à raconter il nous reste le choix de nous taire.