Exclusif. Le général Chengriha a saboté les « négociations secrètes » du général Belkecir avec l’entourage du président Tebboune

Le Chef d’Etat-Major de l’Armée Algérienne, Said Chengriha, a réussi un véritable coup de maître en sabotant intelligemment les négociations secrètes menées depuis plusieurs semaines entre le général Ghali Belkecir, l’ex-commandant de la gendarmerie nationale algérienne, le dernier cerveau du clan du défunt Gaid Salah en fuite entre la France et l’Espagne, et l’entourage du Président Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier n’a jamais montré une hostilité particulière à l’égard de celui qui est présenté comme le général le plus corrompu de l’Armée algérienne après avoir accumulé une véritable fortune en Espagne et à Paris en France.

Après sa fuite fin de l’été 2019, Ghali Belkecir a tout fait pour se faire oublier. Mais les révélations médiatiques du média d’investigation algérien Algérie Part ont fini par le rattraper, grillant ainsi ses multiples couvertures en France comme en Espagne. Le général algérien a tenté, par la suite, de changer de continent pour changer de lieu de refuge, mais la pandémie de la COVID-19 est venue lui saboter ses projets secrets.

Craignant des représailles de Chengriha qui réclamait ouvertement sa tête depuis sa régularisation à la tête de l’Armée Algérienne en juillet 2020, Belkecir a fait jouer ses réseaux auprès du président algérien Tebboune pour un éventuel accord qui lui permettrait de bénéficier d’une certaine clémence. Plusieurs officiers à la retraite ou des personnalités nationales proches de l’institution militaire et du Palais Présidentiel d’El-Mouradia ont tenté de négocier une protection discrète en faveur de Belkecir. Dans ces négociations, nous retrouvons l’ex-SG du ministère de la Défense Nationale, le général-major Abdelhamid Ghriss, l’actuel ministre de l’Intérieur Kamel Beldjoud ou des conseillers les plus proches de Tebboune comme l’influent Boualem Boualem. Le général Belkecir a même tenté de séduire l’influent général de corps d’Armée Benali Benali, patron de la Garde Républicaine, de jouer l’intermédiaire auprès de Tebboune..

Peine perdue car Chengriha a été mis au courant très rapidement des dessous de ces tractations et ordonne à la Justice militaire de les saboter en émettant la semaine passée quatre mandats d’arrêt internationaux contre l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale, Ghali Belkecir, dans trois affaires de corruption et une de haute trahison. Chengriha dame le pion à celles et ceux qui voulaient sauver la tête de Belkecir et même Tebboune ne peut plus rien pour lui avec ces nouvelles procédures lancées par la Justice militaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nouri 16:10 - mars 28, 2021

    Parlez-nous un peu des coulisses du palais royal et surtout des manœuvres et du super-consultant André Azoulay et les intrigues de Hima.

  2. sidnasidhoum 17:09 - mars 28, 2021

    Ce n’est pourtant pas le cas de Nezar…..auquel on affrète un avion présidentiel avec un salut militaire tout en son honneur!!!!!!! c’est drôle, non????

  3. Jawad 18:18 - mars 28, 2021

    Des corrompus qui courent après des corrompus hhhhh ca c’est la meilleure !
    On savait le peuple algérien bête, mais pas à ce point là

    1. Karim 20:02 - mars 28, 2021

      CONTENTE TOI D’ENVOYER TA MÈRE TA FEMME ET TES SŒURS RECOLTER LES FRAISES EN ESPAGNE.

      1. Karim 00:19 - mars 29, 2021

        Et pas que les fraises !!!!!!!!!!!

        1. Mohamed 00:57 - mars 29, 2021

          Tiens demain, quand j’irai en kabylie, j’achèterai des fraises algériennes sur la route.
          Merci karim.

      2. Babou 00:06 - mars 30, 2021

        Algerie Classé deuxième au monde en prostitution avec 2 million de …
        YouTube · CLASH TV
        8 oct. 2020
        Sans commentaire

        1. Lotfi Khalifa 20:09 - mars 30, 2021

          Bien placé, jusqu’à l’os. Il est tétanisé de honte. . ..

  4. MOUSS 15:35 - mars 29, 2021

    PAYS DE M………