Exclusif : L’Istiqlal et le PJD en tête des intentions de vote pour les prochaines élections législatives.

A la veille du référendum pour la nouvelle Constitution adoptée le vendredi 1 juillet par une écrasante majorité des Marocains, les services du ministère de l’Intérieur ont procédé à un sondage informel pour connaitre les tendances des électeurs marocains aux prochaines élections.[onlypaid] En effet, alors que les autorités du royaume chérifien ne se faisaient pas de souci quant à l’éventualité d’un « Oui » massif en faveur du projet de la nouvelle Constitution, ils étaient plus préoccupées par les intentions de vote lors des législatives qui devraient en principe se tenir début octobre 2011. D’après les projections du ministère de l’Intérieur mené par le duo Taïeb Cherkaoui/Saâd Hassar, si les élections ont lieu pendant le mois d’octobre, c’est le parti de l’Istiqlal qui remporterait la première place devant les islamistes du PJD, suivi du Mouvement populaire en troisième place. En quatrième position, selon le sondage informel, figurerait le PAM au quasi coude à coude avec le RNI. Enfin, l’USFP devrait dégringoler à la sixième position, payant le prix de ses divisions internes ainsi que la désaffection de ses électeurs. Les résultats de ce sondage ultraconfidentiel ont posé un véritable problème à certains hauts responsables marocains qui misaient sur l’actuel ministre des Finances, Salaheddine Mezouar pour devenir le premier Chef de gouvernement, « nouvelle version ». En arrivant en quatrième position, le RNI dont le président n’est autre que Salaheddine Mezouar, ne pourrait pas, selon la nouvelle Constitution, prétendre donc au poste de chef de gouvernement. Cela dit, si ces intentions de vote contrarient le PAM, le RNI et l’USFP, elles réconfortent l’Istiqlal et le PJD , les deux partis pouvant envisager un rapprochement tactique. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *