Exclusif. Mohamed Kaidi, le général algérien qui a induit en erreur la France

Le jeune général-major Mohamed Kaidi, l’homme qui avait succédé à Bachir Tartag dans le poste de coordinateur des services algériens, a mené ses interlocuteurs français en bateau. Quelques jours avant le début de la campagne électorale pour les élections du 12 décembre, Mohamed Kaidi a effectué un voyage important à Paris au cours duquel il a organisé une rencontre secrète au sein même de l’ambassade d’Algérie à Paris. Cette rencontre a réuni Mohamed Kaidi avec un émissaire du patron de la DGSE française, Bernard Emié, un haut responsable du ministère des finances français et un autre représentant du Quai D’Orsay.

Au cours de cette réunion, Mohamed Kaidi a clairement fait savoir à ses interlocuteurs français que l’identité du futur Président de la République en Algérie était pratiquement connue et l’affaire serait scellée. Et dans le même sillage, Mohamed Kaidi n’a pas tari d’éloges sur Azzedine Mihoubi le présentant comme un candidat idéal pour assumer la lourde charge de Président de la République. Les français prennent note et sortent de la réunion avec l’assurance que le pouvoir algérien placera un certain Azzedine Mihoubi comme futur Président de la République.

Or, le 12 décembre, comme tous les algériens, la DGSE et le Quai d’Orsay découvrent un tout autre résultat et comprennent eux-aussi que le groupe de généraux soutenant Azzedine Mihoubi n’est pas du tout crédible ou influent. Cette maladresse ne passe pas chez Macron qui ne va pas cacher son exaspération et va observer au départ une attitude méfiance à l’égard de l’annonce de la victoire de Tebboune. Macron n’a pas du tout apprécié le manque de sérieux et les incohérences de l’institution militaire en Algérie. Le chef de l’Elysée décide, ainsi, de prendre ses distances tout en exprimant son mécontentement de façon diplomatique. A cause de Mohamed Kaidi et de sa boulette, Paris ne veut plus couvrir le pouvoir algérien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Nasser 14:45 - décembre 23, 2019

    Je ne sais si quelqu’un peut saisir une logique chez vous. Il les a induit en erreur ou il a fait une boulette ? Le général Kaidi? Ce dernier est allé a l’ambassade faire une réunion avec la DGSE Hein? Pour dire aux Français que Mihoubi sera président. Pourquoi ? Ramener la couronne ? C’est fini ce temps là.

    1. M'Hamed Nasri 21:52 - décembre 24, 2019

      Vous ne pouvez jamais réussir une négociation sans l’aval des représentants du peuple Algérien.

    2. Ben 19:30 - décembre 30, 2019

      Bravo pour votre commentaire .
      Ce soit disant general de l armee (francaise) Algerienne , est allée rendre des comptes à la France et la souveraineté, elle est oû dites donc ?

  2. […] résultats du suffrage ont donné gagnant, Abdelmadjid Tebboune. L’information révélée par Maghreb Intelligence met la lumière sur la fragilité de l’Etat-major de l’armée algérienne, depuis […]

  3. Mansour Essaïh 18:19 - décembre 23, 2019

    ‘’… le Quai d’Orsay découvrent un tout autre résultat’’, dites-vous ? Ce que le monde entier connait n’est que la partie visible de l’iceberg !

    Je me permets de vous dévoiler partiellement un petit épisode de la longue série tragicomique que vit l’Algérie sous le joug de la εÎssaba aux commandes. Suivez-moi, S.V.P.

    LA GRANDE SUPERCHERIE.

    1. LA MIMIQUE THEATRALE DE LA ΕÎSSABA.

    Depuis le déclenchement du Hirak Révolutionnaire béni, la εÎssaba s’est transformée en une troupe théâtrale constituée de comédiens médiocres qui n’ont excellé que dans des gestes acrobatiques ridicules pour faire rire et épater les petits esprits ainsi que de magiciens ratés incapables de rouler le public avec leurs tours de passe-passe idiots et saugrenus.

    Ils se sont tués pendant 293 jours (du 22 février au 12 décembre 2019) pour courtiser le peuple en empruntant toute la terminologie exprimant le ras-le-bol du peuple algérien excédé par les agissements de la bande de dictateurs et de faussaires et de trafiquants de toutes sortes de drogues.

    Cette bande n’est autre que la εÎssaba d’Oujda et des caporaux de la légion.fr qui, depuis leur coup d’état contre le Gouvernement Provisoire de la République Algérien (GPRA) et l’élimination physique systématique des membres du GRPA rescapés de la guerre de libération, ont fait des algériens un peuple d’assistés et ont dilapidé sans modération aucune les seuls revenus, d’ailleurs immenses, du gaz et du pétrole.

    La εÎSSABA ( La bande de malfaiteurs) :

    Les faussaires de la bande ont volé ce terme au Hirak Révolutionnaire Béni pour l’utiliser contre leurs propres confrères de la bande et les assigner à résidence ou les mettre momentanément en prison de luxe en attendant que les choses se tassent pour les blanchir et les libérer.

    EL BA’ATE ATHALATHAH (LES 3 ‘’B’’)

    La εÎssaba n’a pas prononcé ce terme mais l’a utilisé pour escamoter provisoirement quelques ‘’B’’ de la même Îssaba afin de tromper le Hirak Révolutionnaire et lui faire croire qu’elle est à son écoute et qu’elle va dans les sens de ses revendications justes et légitimes.

    YETNAHHAW GAÊ (QU’ILS DISPARAISSENT TOUS)

    Ils ont gardé, jusqu’à la fin, deux ‘’B’’. Un ‘’B2’’ faussaire et expert chevronné dans le bourrage des urnes et un ‘’B1’’ doux en apparence comme un agneau et choisi pour jouer sur les émotions des algériens. Au lieu de ça, il a joué sur leurs nerfs en allant présenter, au nom du Peuple algérien), l’allégeance de la εÎssaba au Tsar de la Fédération de Russie.

    Le nouveau faux président de la république a suivi à la lettre les instructions du Caïd président directeur général de la république en faisant allusion entre les lignes de son discours trompeur que lui et sa bande des ‘’40 brigands d’Ali Baba’’ ont FAIT DISPARÎTRE tous les voleurs et qu’enfin les algériens vont retrouver l’indépendance qu’ils ont perdue juste au lendemain de la guerre de libération en 1962 (bientôt 58 ans, Ciel !).

    DAWLA MADANIA LA εÂSKARIA (Un état civil et non militaire)

    La εÎssaba a utilisé 520 000 militaires et 272 000 réservistes, 96 000 policiers et quelques 5000 terroristes constituant la milice en déconfiture du polisario. Cela vous fait un total de 893 000 voix sûres et totalement acquises. Les cameras du Hirak Révolutionnaire ont enregistré de vraies descentes aux urnes par des militaires, des policiers et des miliciens du polisario en tenues civiles. Certaines troupes ont été transportées d’un bureau de vote à un autre pour voter deux fois au moins.

    En multipliant, donc, le total de 893 000 ci-dessus par deux, vous obtenez un nombre de votants de 1 786 000. Ce dernier chiffre représente 7.3% du nombre des inscrits de 24 464 161. En ajoutant 0.62% correspondant aux votes doubles et aux voix des égarés, on atteint le chiffre de 7.92% annoncé par la εÎssaba à 11.00 H.

    A la fin de cette mascarade qui a été la plus rapide dans l’histoire des élections dans le monde (vite ! vite ! vite ! …. Nous devons leur sortir rapidement un président CIVIL à la tête de leur ETAT CIVIL), le préposé à la réalisation de cette comédie ridicule a annoncé, de la façon la plus hypocrite qui soit, les résultats clairement falsifiés que lui a transmis le grand faussaire ‘’B2’’.

    Le réalisateur et le porte-parole de circonstance de la εÎssaba a, plus, mis en avant la trace d’hypocrisie sur son front que les résultats complets du scrutin qui permettraient à tout le monde d’apprécier le faux du vrai. Il avait l’air de nous dire : Vous vouliez une DAWLA MADANIA ? Voilà votre président CIVIL.

    AUTRES SLOGANS DU HIRAK

    Il n’est pas possible de citer ici tous les slogans scandés par le HIRAK REVOLUTIONNAIRE. Pour éloigner tous les soupçons, le seul slogan volé au HIRAK et répété à profusion par la εÎssaba est le mot εÎssaba lui-même, dans le seul but de se distinguer de leurs camarades incarcérés temporairement et pour tenter de noyer le peuple du HIRAK dans l’hypnose collective.

    2. LA SUPERCHERIE MISE A NUE

    Statisticiens et autres matheux ! A vos tableurs ! A l’aide !

    Je ne prétends pas faire partie de ceux à qui je viens tout juste de faire appel, mais mes anciennes connaissances de math élem m’ont permis de détecter quelques pratiques frauduleuses de la εÎssaba. Je leur fais appel pour mettre complètement à nue la εÎssaba et ses pratiques malfaisantes.

    Vive Monsieur Excel ! Il m’a permis, en effet, de reconstituer deux courbes statistiques très importantes : La courbe de l’évolution du pourcentage des votants en fonction du temps (de 8.00 à 19.00H) ainsi que la courbe de la Loi de Distribution Normale correspondante. Les deux courbes sont accompagnées de leurs fonctions de tendance et de leurs coefficients de détermination respectifs.

    LA COURBE DES TAUX DE VOTE

    La courbe représentant les taux des voix exprimées en fonction du temps se présente sous la forme polynomiale suivante :

    Y (%) = -0,019*t^4 + 1,0215*t^3 – 19,766*t^2 + 166,19*t – 509,58 avec un coefficient de détermination parfait R² = 1 !

    Cette courbe nous montre les actes frauduleux suivants :

     Les courbes statistiques relatives aux phénomènes sociaux et naturels qui se passent au hasard et dans leurs conditions normales (Scrutins, températures ambiantes, fréquences cumulées des valeurs des loyers mensuels au mètre carré (m²), fréquences cumulées des tailles d’un groupe de personnes, etc.) démarrent très lentement à partir du temps de départ (t1 = 8) et tendent à se stabiliser plusieurs heures avant l’heure de fermeture (t2=19) dans notre cas.
     S’agissant de la courbe reconstituée du scrutin du 12/12, celle-ci démarre en trombe à 8.00H et commence à se stabiliser juste quelques minutes avant 19.00H.
    (J’allais écrire eleven/nine au lieu de 12/12. C’est tout comme pour la très grande majorité des algériens mais avec une différence de taille : Pas deux, mais beaucoup plus de Tours du système vont tomber très prochainement
    Pourquoi cette courbe a démarré à 120 à l’heure ? Parce que la εÎssaba a mobilisé très tôt et massivement les éléments de l’armée, de la police et les parasites du polisario pour remplir les urnes et pour servir, en même temps, de locomotives au reste des électeurs.

     Se rendant compte que la courbe des votants tend à se stabiliser autour de 8% entre 10.00 et 11.00, la εÎssaba a commencé à paniquer. Elle a annoncé le taux réel de votants de 7.92% de 11.00 H mais, elle a tout de suite donné l’ordre de bourrer systématiquement les urnes pour sauver la face du régime des narcotrafiquants et des Lascars au sens arabe et européanisé.

     Immédiatement après 11.00H, on assiste à une envolée de la courbe des votants de façon continue jusqu’à 19.00H à cause du bourrage systématique des urnes !!

     Dans un pays normal ou se déroule un scrutin de manière normale, la courbe devrait se stabiliser plusieurs heures avant la fermeture prévue à 19.00H car la majorité des votants ont tendance à voter assez tôt pour pouvoir rentrer tôt chez eux.

     Les courbes statistiques des taux de vote qui ne sont pas manipulées par les faussaires de type ‘’B’’ présentent un SEUL POINT D’INFLEXION. A cause de l’afflux massif des votants du régime à partir de l’ouverture des bureaux de vote à 8.00H et à cause du bourrage des urnes ordonné à partir de 11.00H, notre courbe (plutôt, la leur) présente DEUX POINTS D’INFLEXION, l’un à 11.00H et le second à 15.00H où la εÎssaba a annoncé un taux de 20.43% et a ordonné un nouveau bourrage.

     Un nouveau contrôle du résultat provisoire global a été opéré par la εÎssaba à 17.00H où elle a annoncé le taux de 33.06% et où elle a ordonné un nouveau et dernier bourrage pour atteindre l’objectif de 40% qu’elle s’est fixé dans le but de tromper l’opinion internationale, faute de pouvoir mener les algériens en bateau. C’est ce dernier bourrage qui a empêché la courbe des taux de participation de se stabiliser bien avant l’heure de fermeture (19.00H) comme dans tous les scrutins qui se respectent dans le monde.

    LA FONCTION DES TAUX DE PARTICIPATION Y = f(t)

    La fonction exprimant les taux (en %) de participation en fonction du temps se présente, comme on a vu plus haut, sous la forme :

    Y (t) = -0,019*t^4 + 1,0215*t^3 – 19,766*t^2 + 166,19*t – 509,58 avec un coefficient de détermination parfait R² = 1 !

    Cette fonction a été représentée sur un référentiel dans l’axe des abscisses commence à t=0 correspondant à 0.00 H

    On peut aisément constater que cette fonction s’annule à l’instant initial du vote (t1=8) et c’est logique, mais elle comporte un terme négatif de -509.58% à l’instant t=0 (t1=- 8) ! Que pourrait signifier ce terme ?

    Du point de vue mathématique on pourrait considérer que le vote a commencé à 0.00H (t=0) où le taux de participation était de -509.58%. Nous avons vu plus haut que le taux de participation s’est stabilisé à 11.00H à la valeur de 7.92% et n’a bougé que suite à l’intervention des faussaires sur ordre du faussaire expert n°1, le nommé ‘’B2’’ cité plus haut.

    Ce taux a été confirmé par les observateurs sur place qui ont tous annoncé un taux situé aux environs de 8 à 9%.

    La variation du taux de participation de t=0 (0.00H) à t=11 (11.00H) est alors de : 7.92-(-509.58) = 517.5% ; c’est-à-dire un retard à rattraper et un manque à gagner d’environ 5 en valeur absolue.

    Pour atteindre leur objectif de ‘’40%’’ les faussaires de la εÎssaba n’ont rien trouvé de mieux que de multiplier par 5 le score de 7.92% atteint à 11.00H pour avoir un taux de participation de 5×7.92 = 39.6% à 19.00H !

    Avec ces méthodes mafieuses, on n’a pas à s’étonner que la εÎssaba ait annoncé le chiffre de participation définitif de 39.88% après le dépouillement des votes. Quelle coïncidence avec le résultat issu d’un raisonnement statistique et mathématique !

    LA COURBE DE LA LOI NORMALE

    La reconstitution de la courbe de la loi normale aboutit à la fonction représentative de cette dernière qui se présente sous la forme polynomiale suivante :

    y = 2E-05*t^4 – 0,0004*t^3 + 0,0023*t^2 – 0,0018*t + 0,0114 avec un coefficient de détermination R² = 1

    Comme je l’ai signalé au début du paragraphe 2, mon niveau de math-élém ne me permet pas d’aller plus loin. Je laisse cette tâche aux professionnels de math sup et/ou de statistiques pour interpréter cette courbe et en tirer les éléments à même de dénuder complètement la εÎssaba. Ils utiliseront, bien entendu, d’autres tests statistiques qui mettront KO la nouvelle εÎssaba issue du scrutin honteux 11/9 (12/12).

    Je leur demanderais aussi de me corriger et de redresser les erreurs que j’aurais pu commettre.
    Encore une fois, Merci à M. Excel et un grand merci d’avance à quiconque participera à confondre toute la εÎssaba.

    1. silver 18:46 - décembre 23, 2019

      Hahaha ,si quelqu’un de proche et familial qu’il accoure pour emmener ce mansour le mokoko chez un psychiatre.Je parie que ses circuits intégrés commencent à surchauffer et quelque uns d’entre eux commencent à griller.Hahahahaha….

      1. Nasser 20:00 - décembre 23, 2019

        Sérieux ? Il existe des gens comme ça ? Les circuits ne surchauffent pas ils sont desintegres !!!

    2. Rac benh 16:53 - décembre 24, 2019

      Tu es complètement dans le champs. Tu as oublié ceux qui ont été empêché de voter (la Kabylie et la diaspora Algérienne). En les laissant voter le taux de participation serait plus haut heinnnnn…
      Tu sembles connaisseur en mathématiques.

    3. Djoudi 18:25 - décembre 24, 2019

      Je ne comprends pas trop la logique mathématique et les statistiques ,par contre, je fais confiance à M. excel.
      A bon entendeur….

    4. Talhi ammar 21:42 - décembre 24, 2019

      Une analyse qui ressemble a celle de ta soeur. Tu verras demain mercredi comment le peuple Algérien rendra hommage à son humble fils AHMED GAID Salah et la je suis sur et certain que tu vas re-rédiger ton chiffon.

  4. Mansour Essaïh 19:50 - décembre 23, 2019

    C’est triste de passer subitement l’arme à gauche et de partir au……  »Paradis », après avoir enfoncé l’Algérie jusqu’au cou dans la mer….

    Qu’Allah ait pitié de son âme.

    1. Rac benh 16:57 - décembre 24, 2019

      Au contraire il vous a sauvé de la catastrophe.
      Allah yarhamou

    2. Brahim 11:59 - décembre 25, 2019

      ALLAH yarham gaid salah.

    3. aribi 21:59 - décembre 25, 2019

      T u ne sais meme plus appliquer ce qu’on nous a appris en math.elem. et en propédeutique (math.spé).
      c’est tout simplement triste de mentir « scientifiquement ».il est temps ‘ sir ‘ de raccrocher.
      au crépuscule de ta vie ‘ prends soin de ta santé ; keep cool man !!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Mansour Essaïh 20:14 - décembre 23, 2019

    Gaïd est mort, vive le HIRAK !

    1. alli adoulla 10:59 - décembre 24, 2019

      la photo est de Wassini BOUAZZA général major de la sécurité militaire

    2. djemie Jacque 15:42 - décembre 24, 2019

      Bravo Monsieur Mansour Essaih
      Notre chère Algérie a besoin d’homme comme vous.

    3. Rac benh 16:58 - décembre 24, 2019

      Genchriha est là pour continuer son travail.

    4. Algérien bladna 17:44 - décembre 24, 2019

      Vive gaa3d sallah allah yrahmo inchaallah et vive algerie il se libérée mine el fitna taa3 kofar wlad franca hassbi Allah wania3ma wakil lirah ydir fitna

    5. aribi 22:02 - décembre 25, 2019

      tu personnifies le réactionnaire (cf. definition google)

  6. Rif Zaio 11:56 - décembre 24, 2019

    La France veut imposée une marionnette en Algérie.
    l’Algérie n’est pas le Maroc , là-bas les français font comme chez eux .
    Le Maroc est toujours une colonie française , l’Algérie est un pays indépendant.

  7. Khelifa 14:17 - décembre 24, 2019

    Conclusion, la France n’est pas innocente,
    avec l’aval du gouvernement Algérien, elle défends ses intérêts en plaçant des dictateurs.
    Que ce soit Mihoubi ou Tebboune Macron joue le jeu des dictateurs.
    Je lui pisse dessus!

  8. Youcef Kassimi 14:54 - décembre 24, 2019

    pas mal!

  9. Patient 15:36 - décembre 24, 2019

    Le Pd de la République devra ouvrir le dialogue avec tous les Algériens qui n’ont aucune relation avec la France et ses mercenaires en Algérie.

  10. Amazigh 17:43 - décembre 24, 2019

    Et voilà la vérité, tous pourris, tous attendent l’aval des parrains étrangers et ex colonial, rien n’a changé. Ce n’est pas un président Algérien qui gouverne, il est juste une marionnette, et le pire la France démocratique donneuse de leçons de démocratie et de la liberté du choix des peuples organise des rencontres pour décider qui sera le future président de l’Algérie ?

  11. Tayeb Ichou 18:08 - décembre 24, 2019

    N’importent quoi cet article L’ANP ne se chauffe pas de ce bois la

  12. Camanayada 19:23 - décembre 24, 2019

    Oh c’est grave, c’est très grave, dire que Macron cherche à connaître le nom du président algérien avant même les élections. Est une grave erreur et une insulte à la France.

  13. Zine 20:35 - décembre 24, 2019

    La France laissé l’Algérie 🇩🇿 tranquille et occupée vous de la France et des Gillet jaunes!!! Macro était pas content ☹️ !!! 😂😂😂😂. Allez tous vous faire foutre tout ceux qu’ils pas la paix en Algérie 🇩🇿 et Vive l’Algérie 🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿🇩🇿!!! 🖕🏿🖕🏿🖕🏿🖕🏻🖕🏻🖕🏻🖕🏻

  14. SLIMANI 21:54 - décembre 24, 2019

    SOYONS SÉRIEUX ET VIGILES ! LA GRANDE BESOGNE NOUS ATTEND AUX PORTES DE CET ACTUEL ! TOUS VOUÉS VERS UN FUTUR PROSPÉRANT !

  15. Belmamoun 22:39 - décembre 24, 2019

    Tebboune est illégitime ! Vive le HIRAK.

  16. Smail Irnatene 00:38 - décembre 25, 2019

    ba ba ba macron est mécontent, kaidi a déjouer. c’est quoi ça ?c’est de n’importe quoi,tebboune est désigné par gaid,gaid est désigné par la France et Emirates, USA.ils ont vendus l’Algérie pour leur intérêts personnels, mais le mouvement HIRAK a dit basta. l’Algérie appartient aux algériens (iennes),ce n’est plus le temps de teter de notre vache.maintenant gaid devant la justice devine.et les autres passeront tous dans le tamis.10 mois de révolution ,tous les hommes politiques sains sont en prison, des jeunes a bas âge ils ont perdus leur oeil par la police algerienne.fermeture de la capitale pour ne plus se manifester.aucune couverture médiatique est compris celle de la france.il est temps ce kaidi prend ça place et les généraux entre dans leurs casernes, et tebboune passera la cle d el mouradia aux peuples.

  17. Justin wise 07:09 - décembre 25, 2019

    La France s’enfout complètement des galipettes stériles des soldats Algériens au pouvoir vu qu’elles sont sans intérêt aucun.

  18. Amel 08:12 - décembre 25, 2019

    Vraiment n’importe quoi qui laisse la tête embrouillée

  19. nour 10:07 - décembre 25, 2019

    95% de cet armé sont à la solde se ce pouvoir nauséabonde, une bande de comique qui ne font rire personnes aucun respect pour le peuple algériens, ni plus ni moins qu’une République bananière…

  20. Mokhbat billel 10:46 - décembre 25, 2019

    Bonjour avous mr le president le paser es un passer voila ke vous ete la avous de demarer le payer tous dabor on vous a soutenue dan les 48 wilaya avec notre asociation fns( forum national sociale )et silvouplai essayer de vous entourez des personne compétente jaimerez vous rencontrez pour vous des aidez pour ces jeune et develeper votre payer je sai bien vou seule pouver pa construire le pays jespere ke ce mesage sera lu par vous et pa par un autre de vos personel mr mb 0770719562

  21. Ali 13:40 - décembre 25, 2019

    L Algérie le pays le plus mystérieux du monde.

  22. aribi 22:04 - décembre 25, 2019

    tu personnifies le réactionnaire (cf. definition google)

  23. Mansour Essaïh 00:20 - décembre 26, 2019

    Etre incapable de lire et de comprendre une démonstration et d’y répondre par des propos évasifs montre bien que certains ont encore de longues années à vivre sous le joug du nouveau PDGR Jong-Riha ! Qu’Allah le Tout Puissant leur vienne en aide. Amen.

    TRES IMPORTANT : J’ai fait breveter  »Jong-Riha ! Personne n’a le droit de l’utiliser sans citer la source !!

    1. Mansour Essaïh 14:29 - décembre 26, 2019

      PS :
      J’ai oublié de préciser que Jong-Riha est le cousin éloigné de Jong-un Kim et que toute personne qui utilise ce nom sans autorisation préalable, tombera sous le coup terrible de la justice téléphonique passée entre les mains du nouveau PDGR !

  24. Salay 05:47 - décembre 26, 2019

    Le ridicule ne tue pas, paraît-il. Mais pas au point de faire de l’Algerie une autre contrée CFA. Huit ans de guerre pour libérer des descendants à Massinissa pour rendre l’Afrique aux Africains !

    1. Mansour Essaïh 15:24 - décembre 26, 2019

      Nous n’avons pas de quoi être fier mon frère ! Le cours du jour (26-12-2019) du dinar algérien (DZD) est de 4,93 FCFA.

      En 1985, le DZD valait 89.35 FCFA !

      C’est dire que sous la εÎssaba, le dinar s’est déprécié de 1812% (Mille huit cent douze pour-cent) malgré que les pétrodollars et les pétrogaz coulaient à flot mais directement dans les poches de la εÎssaba puis transféré dans les coffres forts des paradis fiscaux.

      Comprends-tu maintenant pourquoi les algériens sont tous des millionnaires qui terminent difficilement les fins des mois ?

      Alors, réveille-toi, bouge (تحرك) et évite de tenir des propos à la limite du racisme ou franchement racistes comme ceux de ‘’Silver 18:46 – décembre 23, 2019’’.

      Je profite de l’occasion pour lui donner gratuitement ce conseil : Si jamais, un jour, tu es obligé d’aller à Brazzaville, ne te mets pas sur le chemin de Monsieur Mokoko.

  25. Abdou 18:29 - décembre 27, 2019

    C bon