Pour faire face à la surpopulation carcérale, entrée en service de deux nouvelles prisons

Le Maroc continue de renouveler ses prisons et d’en construire d’autres pour faire face à la surpopulation carcérale. Ce jeudi 15 octobre, la DGAPR (Délégation générale de l’administration pénitentiaire et à la réinsertion) a annoncé l’entrée en service de deux nouveaux centres pénitentiaires.

La prison civile Larache2, étalée sur plusieurs milliers d’hectares, est dotée de 1.500 lits et prévoit également plusieurs structures pour la formation professionnelle, des terrains de sport, ainsi que des dizaines de logements réservés au personnel. Dans l’Oriental, la DGAPR a annoncé l’entrée en service de la prison civile Oujda2 qui est, elle, dotée de 1.400 lits.

La surpopulation carcérale est un véritable casse-tête pour les autorités marocaines. Faute de trouver des alternatives à la détention provisoire, les prisons du royaume accueillent plus de 80.000 détenus. Une réflexion est lancée depuis des années pour trouver des solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lotfiturbo 09:35 - octobre 16, 2020

    … étalée sur plusieurs milliers d’hectares…? Ah bon, je savais qu’il existait une prison « rurale » du côté de Souk Larbâa, avec champs agricoles mais là, est-ce une deuxième?

  2. Fikri 17:50 - octobre 17, 2020

    il y’a des prisons au royaume enchanté?

    1. Babou 11:39 - octobre 18, 2020

      Bien sûr et construite par des marocains et non des chinois.