Le Forum de Davos ridiculise Abdelkader Messahel

Le dernier rapport du Forum économique mondial de Davos vient d’étriller le ministre algérien des Affaires étrangères. En octobre dernier, lors de son intervention devant un aréopage d’hommes d’affaires et de décideurs économiques à l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise, Abdelkader Messahel avait déclaré haut et fort que l’Algérie était le lieu où il fallait réaliser des affaires en Afrique. Certains dans l’assistance avaient failli étouffer de rire devant à une telle affirmation, le Forum de Davos vient de leur donner raison.

Les résultats du sondage effectué par la fondation auprès des hommes d’affaires sont sans appel pour la compétitivité de l’économie algérienne. Parmi les freins qui nuisent au climat des affaires et à l’investissement en Algérie, figurent l’instabilité dans les politiques publiques, l’inflation, la politique d’imposition et les carences au niveau de la créativité et de l’innovation.

Concernant les indicateurs retenus, l’Algérie occupe la 101ème place mondiale au niveau de la protection de la propriété industrielle et commerciale, la 92ème place au niveau  de la corruption et des pots de vin et la 91ème place concernant l’indépendance de la Justice. L’Algérie se place également à la 125ème place quant à la participation des universités et de l’industrie dans la recherche et le développement, à la 111ème place quant à la facilité d’accès aux crédits, à la 107ème quant à la qualité des infrastructures du transport aérien et enfin la 89ème place mondiale au niveau des routes. Autant de résultats qui sonnent comme un cinglant désaveu pour Abdelkader Messahel.

 

 

(FILES) This file photo taken on January 23, 2015 shows the World Economic Forum (WEF) logo outside the Congress Centre in Davos during the World Economic Forum (WEF) annual meeting.
The World Economy Forum (WEF) will take place from 17 to the 20 of January 2017 and will be focus on Responsive and Responsible Leadership. / AFP PHOTO / FABRICE COFFRINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. DZ Infos 19:24 - novembre 22, 2017

    Oui et le maroc est à la première place pour l’exportation de drogue, de prostituées, le nombre de cireurs, de mendiants, de sidatiques, de sorciers et sorcières au km2, le taux de mélanine de sa population mais aussi et surtout est 123e sur 188 à l’indice du développement humain ( Algérie 83e )146è en taux d’alphabétisation ( Algérie 94e), 119e pays le plus pauvre de la planète selon le FMI( source: https://www.h24info.ma/economie/maroc-economie/rapport-le-maroc-parmi-les-pays-les-plus-pauvres-de-la-planete/), consomme 72 litres de lait par habitant-an là où l’Algérie en consomme 140 litres, sans parler du PIB, et j’arrête là l’énumération parce que j’ai la flemme.
    Vous pouvez loucher sur nous, vous ne nous dépasserez jamais quel que soit la chose considérée.

    1. Samir 19:48 - novembre 22, 2017

      Hhhhhhh tu es marrant .des chiffres bidons à en mourir de rire. Lis seulement ce que dis tes compatriotes et tu te reveillera de ton rêve sordide

      1. aarfaite 20:39 - novembre 22, 2017

        Tous ces chiffres sont vérifiables sur Google, je ne suis pas marocain, donc je n’ai pas besoin de mentir. Les Algériens n’ont pas besoin de mentir, les faits sont pTu n’as qu’a taper les mots clefs, tu auras tout de suite les réponses si toutefois tu sais de quoi je parle, parce que j’ai

        1. DZ Infos 20:53 - novembre 22, 2017

          Mauvaise manip, je termine: les Algériens n’ont pas besoin de mentir, les faits sont parfaitement documentés et vérifiables sur Internet, si on se donne la peine de chercher on trouve. Par contre j’ai remarqué que les marocains mentent toujours, et comme ils ne trouvent rien à se mettre de consistant sous la dent ils nous mettent des infos dérisoires sur des faits divers isolés qui n’ont rien à voir avec le sujet.
          Ah, et puis pendant que j’y suis, je rappelle que Massinissa, Juba, Tarik Ibn Zyad, la Kahina, l’Emir Abdelkader, le rai, le cheval barbe, le burnous, la chorba, la baklawa sont algériens, que les Andalous se sont répandus dans tout le Maghreb et que le couscous berbère est commun à toute l’Afrique du Nord depuis la nuit des temps.

          1. Raac 23:45 - novembre 23, 2017

            Jsjs

      2. Min 07:37 - novembre 23, 2017

        Je vois de qui vous parlez,garder le chez vous.. il a pas les pieds sur terre et lui aussi devrait ecouter ce que les gens disent chez vous mr samir…sa video est insupportable à ecouter on dirait un malade…

    2. Khalid 03:45 - novembre 23, 2017

      Quelle corrélation entre boire du lait et la
      Capacité d’attirer des investissements? Il faut travailler les leviers realistes: Stabilité politique, sécurité, justice, formation professionnelle des jeunes, equilibres finances publiques, des investissements publics en phase avec les objectifs de develeppement, une politique étrangère responsable et cohérente avec le droit international. Sinon, buvez du lait et attendez les investisseurs arriver du ciel. Laafou Laafou !

      1. DZ Infos 12:21 - novembre 23, 2017

        @Khalid,
        http://www.maghrebemergent.info/economie/algerie/81711-algerie-hausse-des-investissements-a-fin-septembre.html
        Formation professionnelle des jeunes: voir Google, je ne vais pas vous mâcher tout le travail.
        Merci de vous inquiéter sur notre sort et continuez à boire les mensonges de vos propagandistes sur l’Algérie.

        1. Med 19:08 - novembre 23, 2017

          Vous allez continuer longtemps comme ça?unissons nous!notre destin est commun !

    3. Brahim 10:58 - novembre 23, 2017

      Salamalikoum, les algériens arrêter de fumer le shit marocain et réveillez-vous le pays va finir droit dans le gouffre

      1. chaoui04 19:21 - novembre 23, 2017

        Ah bon et le MAROCOCU il va où? Avec ses morts écrasés pour 1kg de farine.Et les pauvres femmes-mules.Et la chair infantile mâle et femelle offerte aux papys gaulois….ET LA LISTE EST LONGUE « POVRE » ESCLAVE MENTEUR.Au fait ,p’tit vaniteux que deviennent les populations de l’est à la frontière ?Ils crevent ladalle.Depuis la surveillance des frontières par l’armée Algérienne ,il n’y a plus de semoule ,de café ,de sucre…………QUI RENTRE AU ROYAUME PAEASITE.Oh les pauvres ils creve de misere et de famine.Que pense brahim l’esclave d’homo6 de cette situation catastrophique?

      2. Norebi 04:18 - novembre 24, 2017

        Vous avez raison le maroc est déjà dans le gouffre ,depuis la fermeture des frontières algero marocaine , il faut éviter le maroc , afin de ne pas se contaminer.

    4. Norebi 03:53 - novembre 24, 2017

      Et faut pas oublier le premier pays malhonnête , et le deuxième pays engagé avec DAESH , c’est bien le Maroc.

  2. H'mida 10:16 - novembre 23, 2017

    Et la dernière place quant à la diplomatie.le pouvoir à chasse Amamra dont la formation et l’expérience sont indéniables pour le faire remplacer par un « ours »

  3. El baaj 21:10 - novembre 23, 2017

    Alors Mr.msahel.quel est le pays où il n’y a walou?est ce le Maroc ou l Algérie. Vous vous êtes fait éconduire par DAVOS comme un pays où il n y a walou.rincez votre bouche avec de l eau de javel avant de parler du Maroc.

    1. lahcen 17:34 - novembre 24, 2017

      Messahel a dit la vérité ,tous les pays au monde combattent la drogue, le maroko la cultive te sait que c’est HARAM . Il n’y a que la vérité qui blesse .Au marokistan ,tout appartient aux occidentaux,les marokos sont des sous-traitants c’est tout . Lalahoum a acheté une villa en grèce alors que le peuple crève la dalle ,tout appartient aux occidentaux et au roi .

  4. Boukili 08:04 - novembre 24, 2017

    L’Algérie toute entière est ridicule car elle a autorisé des gens comme Msahel a parlé en son nom

    1. DZ Inf 15:22 - novembre 24, 2017

      Messahel a très bien parlé, ce qu’il a dit est la pure vérité, et ça tout le monde le sait.

      1. hassane 21:58 - novembre 24, 2017

        il a plutôt très bien aboyer le lugubre sinistre bouledogue des affaires très étranges algériennes,et ça tout le monde le sait hahaha

  5. bebes 12:49 - novembre 25, 2017

    Messahel a prononcée une vérité subi!me qui restera gravée éternellement dans les mémoires. C’est la réponse a ce bas monde corrompu qui plonge sa tête dans le sable pour ignorer le mal que deverse ce narco-etat sur les continents.
    La vérité blesse, mais l histoire retiendra.

  6. Ahmed 23:36 - décembre 3, 2017

    Avant tout, posez-vous Monsieur la question de savoir l’Algérie c’est quoi ?
    Si vous ne savez, je vais vous aider :
    Pour caractériser notre cas algérien, nous pouvons faire appelle à la fable de La Fontaine « la fourmille et la cigale », ou à la maxime « qui sème le vent, récolte la tempête », ou encore au trait d’humour d’un Nour-Eddine Boukrouh qui compare l’Algérie à une danseuse qui danse partout, sans jamais savoir sur quel pied elle danse. Mais, à choisir, nous pouvons faire appelle à cette sagesse qui nous met en garde : « IDA OUSNIDATI AL OUMOUROU LI GHAIRI AHLIHA, FA N’TADIRI ASSAATOU » et qui veut dire approximativement : Quand on délègue les affaires d’une nation à des gens incompétents ou à des parvenus, il faut s’attendre au pire. C’est ce que disait Djemila Bouhired il y a quelques années : « l’enfer, ce sont ceux qui gouvernent l’Algérie. »
    Mais, rassurez-vous, nous pouvons tout dire pour caractériser notre cas algérien, mais nous resterons très en-deçà de la réalité hideuse d’une dictature très peu éclairée (inculte), qui explique le gâchis économique algérien, dont l’errance politique régionale a porté les coups les plus préjudiciables contre la construction maghrébine. La France, l’Europe et bien d’autres pays le savent ! Ils ont bien raison de rappeler que notre régime algérien est le point de fixation durable qui empêche toute entente maghrébine.
    Mais nous pouvons dire surtout : nos dirigeants algériens sont comptables devant l’histoire des souffrances qu’ils infligent à leurs propres concitoyens. Ben Bella, Boumediene, Bouteflika, l’ensemble des centres de décision de ce régime prédateur, tous sont coupables, devant l’histoire des grandes peines qu’ils infligent au peuple algérien depuis l’indépendance, et de l’échec de l’Union du Maghreb.
    Vous savez Monsieur, nous les Algériens, nous nous sommes engagés à soutenir toutes les causes perdues et à engraisser toutes les ONG mercantiles jusqu’au dernier baril de pétrole. Toutes les causes, sauf celles de notre propre population ! Nous avons réussi la performance unique dans les annales de l’histoire de l’humanité : dilapider tout l’argent du pétrole et maintenir notre grand pays dans le giron des pays sous développés, mal dirigés, mal fagotés, arriérés et cons. Nous les algériens, nous n’aurons de repos et de satisfaction que le jour où nous irons avec notre fierté de sous développés incultes et miséreux, quémander l’aumône de l’occident.
    Car, Nous les Algériens, nous avons le rare privilège de vivre la tête haute sous le joug d’un régime d’imposteurs patentés capable d’élire à la Présidence de la République le personnage politique de leur seul choix, qu’il soit valide, sur un fauteuil roulant ou même dans un cercueil ! En cela, nous faisons partie d’une majorité de peuples sans libre-arbitre, soumis, qu’on abreuve de génération en génération, de bêtises et d’âneries.