Le général Khalia Haftar met la pression sur Paris

Alors qu’il devait rencontrer une nouvelle fois le Premier ministre Fayez el-Saraj, le général Khalia Haftar a préféré s’envoler vers Moscou pour y rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. De sources diplomatiques au Caire, cette visite intervient pour faire pression sur l’Union européenne à laquelle l’homme fort de l’Est libyen a réclamé 20 milliards de dollars d’aide pour mettre fin au flux migratoire qui déferle sur l’Europe depuis les côtes libyennes, mais également sur Paris qui a mené une tentative de rapprochement entre le général Haftar et le président du gouvernement du Wifak Fayez Essaraj. En se rendant à Moscou, Haftar veut démontrer au président français Emmanuel Macron qu’il peut toujours se tourner vers la Russie pour trouver une solution interne à la crise libyenne. L’homme fort de Benghazi souhaite en effet que la France s’implique davantage auprès de Bruxelles pour que l’aide financière demandée soit accordée. Une aide à laquelle s’oppose fermement l’Italie qui estime que le général est à la solde des intérêts émiratis et égyptiens. Deux pays dont les agendas sont totalement opposés à ceux de l’UE.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *