Industrie militaire: le Maroc trace sa voie et cherche une place au soleil

Le Maroc semble décidé à aller de l’avant pour se doter d’une industrie militaire et de défense et de ne plus totalement dépendre des géants mondiaux de ce secteur si lucratif.

Au Bulletin officiel daté du 9 août, le gouvernement a publié un décret d’application qui précise davantage les contours de cette ambition du Royaume.

Ce décret précise les modalités d’application de la loi 10-20 qui englobe aussi bien l’émergence d’une industrie nationale, l’importation, mais aussi l’exportation des armes et des équipements de défense.

Des annexes précisent par ailleurs les armes et équipements concernés et on y trouve de tout: des armes légères aux sous-marins en passant par les avions.

Texte très important, il précise aussi les modalités pour les investisseurs étrangers désireux de s’installer au Maroc.

Cerise sur le gâteau, le Maroc se dotera même d’une commission d’investissement dédiée à encourager ce secteur.

Par ailleurs, côté gouvernance, le texte désigne les autorités qui seront chargées du suivi de tous les processus: délivrance des autorisations, contrôles…

Avec cette nouvelle législation, et sur instruction du Roi Mohammed VI, le Maroc ambitionne d’entrer dans le club très fermé des fabricants et exportateurs d’armes.

Et si le premier objectif consiste à subvenir aux besoins de sa propre armée et ses services de sécurité, le Royaume compte même devenir un pays exportateur ou du moins un hub africain pour les industriels du secteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ziad42 10:29 - août 19, 2021

    Très bonne nouvelle.