Les islamistes algériens veulent la « dédiabolisation » du Maroc 

A contre-courant des autres composantes du régime, les islamistes algériens œuvrent en ce moment en faveur d’une « dédiabolisation » du voisin marocain. Et l’opération vient d’être officiellement lancée par Abdelmadjid Menasra, l’un des leaders du mouvement islamiste algérien et ambassadeur attiré de la pensée des frères musulmans en Algérie. « J’aurais souhaité que les frontières avec le Maroc soient ouvertes », a fait ainsi savoir Menasra lors d’un meeting à Maghnia, tout près des frontières algéro-marocaines.

Et Menasra n’a pas omis de rajouter une « fois tous les problèmes en suspens résolus ». Selon nos sources, cette sortie vise à exercer des pressions sur le président Bouteflika pour lui signifier que le courant islamiste ne le soutiendra pas dans cette croisade contre le Maroc. Mieux encore, d’après nos informations recoupées à Alger, plusieurs personnalités islamistes ont rencontré des conseillers au Palais d’El-Mouradia pour discuter de la situation régionale de l’Algérie. Et les cadres de la mouvance islamiste ont mis exergue le caractère aventurier de ces tensions provoquées avec le Maroc par Abdelkader Messahel. Au moment où la Libye s’enlise et où le Sahel demeure très instable, les islamistes algériens veulent une réconciliation avec le Maroc pour sauver la région d’une descende aux enfers.

La stratégie des islamistes algériens est on ne peut plus claire : instaurer une solidarité entre tous les gouvernements régionaux où les partis islamistes sont fortement représentés dans l’objectif de renforcer l’influence de l’islamisme politique sur tous les pays du Maghreb. Ainsi, lors de l’accession de la mouvance d’Ennahda au pouvoir en Tunisie, les Abouguera Soltani et Abderrazek Mokri, du MPS du défunt Nahnah, ont été fait chaque semaine des  va-et-viens entre Alger et Tunis pour jouer les intermédiaires entre Bouteflika et Ghanouchi. Leur rôle a été efficace puisque l’Algérie avait refusé de torpiller les islamistes tunisiens. Reste à savoir enfin si les islamistes algériens sauront changer la position du régime vis-à-vis du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Yacine 17:23 - novembre 11, 2017

    Il faut bien qu’un jour ou l’autre , les peuples marocain et algérien se débarrassent des ideologies qui sous-tendent aussi bien le makhzen que le régime militaire d’Alger !

    1. Ezzel 15:06 - novembre 13, 2017

      Les peuples n’ont rien à voir avec les divergences politiques entre leurs dirigeants. Souhaiter une réconciliation entre ces deux parties et inclusivement les militaires sera bénéfique pour la région

  2. Zzin 23:34 - novembre 11, 2017

    Diviser le Maroc ne pourrai être qu’après l’Algérie et même chose pour déstabiliser le Maroc; nos frères algériens sont être islamistes sentent que le Maroc est un pays de confiance , crédible et que les marocains sont des hommes qui respectent et aiment le peuple algérien mais cet un peuple citoyen qui préfère mourir que perdre un grain de sable.
    ان الله لا يغير ما بقوم حتى يغيروا ما بانفسهم
    وعلى اخواننا الجزائريين الا يفيروا اخوتهم وضداقتهم والاثار بينهم وبين المغاربة بالكراهية والحسد

  3. messaoudene 18:51 - novembre 12, 2017

    un programme fait deja par l’ancienne colonie pour regrouper les pays du nord en un seul pays tel le maroc l’algerie la tunisie .menasra a fait du copie coller .

    1. Doudou 05:24 - novembre 13, 2017

      Et puis quoi encore, ils veulent que l’islamisme soit plus puissant, et après on aurra quelques illuminés qui se radicaliseront. Et s’est la fin du pays.La religion n’a rien à faire dans la politique. Dehors. Notre prophète ne faisait pas de politique.

  4. Mayer 19:00 - novembre 12, 2017

    Après avoir massacré le peuple algérien les voilà qui s’en prennent au voisin marocain…

  5. hamidou 11:36 - novembre 13, 2017

    Il n’ y a pas plus harki que les islamistes.

  6. Ezzel 15:43 - novembre 13, 2017

    Les peuples n’ont rien à voir avec les divergences politiques entre leurs dirigeants. Souhaiter une réconciliation entre ces deux parties et inclusivement les militaires sera bénéfique pour la région

  7. DZ Infos 14:46 - novembre 14, 2017

    Les islamistes algériens, ignares qu’ils sont ne lisent pas les sites marocains en langues étrangères. Car s’ils le faisaient, ils se rendraient compte que le Makhzen voue à l’Algérie une haine inextinguible. Sincèrement les marocains, vous croyez que ça peut se pardonner la campagne de haine que vos sites déversent sur l’Algérie tous les jours que Dieu fait depuis des années et dans toutes les langues dans le but de dégrader, couvrir de boue, rabaisser le peuple algérien aux yeux du monde? Votre Farid Mhebnhi ou je sais pas quoi qui diffuse quasiment des appels au meurtre des Algériens sur les sites africains, vous croyez que ça ne laissera pas de séquelles ?
    Les journaux algériens ne parlent du maroc qu’en cas d’évènement majeur qui fait la une dans la presse mondiale( Sahara Occidental, Rif, accident grave) alors que les sites marocains passent l’Algérie à la loupe tous les matins pour scruter nos moindres faits et gestes et exploiter à mort la rubrique des chiens écrasés. Les journaux algériens ne parlent jamais des faits divers plus sordides les uns que les autres que je peux lire sur vos sites quand ils me tombent sous les yeux, et vraiment c’est du lourd.
    Il fut un temps où je militais ardemment pour l’ouverture des frontières, l’amitié entre nos deux peuples parce que le conflit se passait au dessus de nos têtes, le peuple algérien n’était pas touché. Mais ça c’était avant. Oulech smah.