Jean Bernard Mérimée s’enlise à Ouarzazate

Jean Bernard Mérimée, ancien représentant permanent de la France en Conseil de sécurité et ancien ambassadeur à Rabat voit son passé marocain lui revenir en plein visage. « Conseiller diplomatique » de la BMCE et de son président Othman Benjelloun, il était chargé de récupérer les créances que celui-ci avait en souffrance en Irak.

A l’époque, Tarek Aziz, dignitaire du régime baathiste, avait proposé à Jean Bernard Mérimée de le gratifier de droits sur les barils de pétrole irakien, charge à lui de les revendre après et de rembourser la BMCE. Othman Benjelloun aurait refusé ce deal en raison de ses relations très poussées avec les Etats-Unis d’Amérique.

C’est à ce moment que le diplomate français a décidé de se mettre à son propre compte. Il avait hâte, de son propre aveu, de terminer une luxueuse villa qu’il se faisait construire au golf d’Ouarzazate au bord d’un lac artificiel. Aujourd’hui, le brillant diplomate pourrait voir son dossier transféré devant le juge d’instruction pour rendre des comptes sur cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *