Jean-Louis Guigou en goguette à Paris

Dans le cercle très fermé des amis  du Maghreb à Paris, il semblerait que le fringuant Jean-Louis Guigou –« Monsieur Elisabeth » pour les intimes- aie subitement été frappé d’une crise d’amnésie qui a surpris les observateurs du dossier. En effet, lors d’une conférence ayant pour thème l’actualité maghrébine , organisée à l’assemblée nationale la semaine dernière,  M. Guigou, qui dirige un centre de recherche sur l’union de la Méditerranée (IPEMED), se serait soudain découvert une vocation de grand humaniste devant l’éternel , et aurait eu des mots assez inconvenants à l’égard du roi du Maroc, Mohammed VI. Déstabilisé depuis que la presse hexagonale a révélé les liens d’IPEMED avec le transporteur « officiel » de Michèle Alliot Marie, le tunisien Aziz Miled, Jean -Louis Guigou semble également avoir oublié les généreuses « donations » du Maroc, via la Caisse de Dépôt et de Gestion chérifienne , qui avait financé son institut avant de mettre un terme au partenariat pour « insuffisance de résultats ». En ces temps de révolutions arabes, l’amnésie est elle devenue une maladie contagieuse ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *