Jordanie : fronde contre la reine Rania

C’est un coup de tonnerre qui a retenti ces jours-ci dans le ciel d’habitude très calme du royaume de Jordanie. Un communiqué signé par 36 personnalités appartenant aux grandes tribus du royaume, fidèles alliées de la monarchie hachémite, dénonce la mainmise de la reine Rania et de sa famille les Al Yassine, d’origine palestinienne, sur les terrains et les domaines de l’Etat. C’est un précédent dans le royaume où les membres de la famille royale jouissent d’un grand prestige et où d’habitude personne n’ose critiquer. Ce qui est étrange note un diplomate français qui était en poste à Amman, c’est que jusque-là la reine Rania était très aimée dans le pays. Il faut dire que les images relayées par les télévisons satellitaires arabes depuis plus de deux mois ont fini par libérer la parole un peu partout dans le monde arabe. Il faut dire que même si elle est adulée par la rue jordanienne, certains chefs des tribus regardent avec beaucoup de méfiance la reine d’origine palestinienne qu’ils soupçonnent de vouloir faire accorder massivement aux réfugiés palestiniens dans le royaume la nationalité jordanienne. Ce qui menacerait l’équilibre déjà fragile entre jordaniens de souche et palestinien. Jusque-là, aucune réaction n’a encore émané du palais royal qui préfère, dit-on à Amman, temporiser par ces temps de crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *