Kaddaf-Eddam suscite la jalousie de Seif al-Islam

La réussite d’Ahmed Kaddaf-Eddam dans sa mission de coordination lors du dernier sommet arabe, qui s’est tenu à Syrte, a suscité la jalousie d’un grand nombre de responsables libyens,

toutes tendances confondues. Au point que certains d’entre eux, quand ils évoquent en public Kaddaf-Eddam ne citent pas son nom, mais l’appellent «Ould al-Masria» (fils de l’égyptienne).
Ce quolibet vise à discréditer le « cousin » de Mouammar Kadhafi pour insinuer qu’il ne serait pas libyen à 100%. Ce qualificatif a poussé le guide de la révolution libyenne, le colonel Kadhafi, à convoquer ces responsables ainsi que deux de ses fils qui ne portent pas Ahmed Kaddaf-Eddam dans leurs cœurs. Il s’agit particulièrement de Seif al-Islam et d’Hannibal. Quant à Al-Mouatassem Billah, l’étoile montante du système, il est réputé proche de Kaddaf-Eddam qui l’avait beaucoup aidé lors de sa traversée du désert quand il s’était réfugié au Caire, il y a de cela quelques années.
L’intervention du Guide a été déterminante en faveur de son cousin. Ainsi, dans une réunion du haut commandement, il a pris la parole pour rappeler que «Ahmed est un révolutionnaire qui sert son pays beaucoup plus que certains d’entre vous, il réussit toujours là où d’autres essuient des échecs cuisants, et en plus, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’il s’agit de mon cousin ».
En effet, Ahmed Kaddaf-Eddam est un des notables les plus en vue de la Jamahiriya avec son frère Sayed (hospitalisé actuellement à Tunis) qui appartiennent à la même tribu que Mouammar Kadhafi (les Quedadfas).

{JCSBOT SUBSCRIPTION=13,10,11,12}

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *