La « killer-list» des services secrets syriens

Les redoutables services secrets syriens ne devraient plus attendre avant de rentrer en cation tous seuls ou avec ceux de leurs amis du Hezbollah. En effet, une réunion au sommet a réuni dans une banlieue de Damas, les principaux dirigeants syriens autour du Président Bachar Al Assad.[onlypaid] La réunion à laquelle a participé Rami Makhlouf, l’homme d’affaires et puissant cousin maternel du président syrien, a été l’occasion de lister les ennemis du régime baassite. La première personnalité qui devrait subir l’ire de Damas est le premier ministre et ministre des Affaires étrangères qatari Cheik Hamad bin Jasem bin Jabr Al Thani, véritable patron de la chaîne Al Jazeera qui fait beaucoup de mal au régime syrien. Dans le collimateur des services syriens figurent également des personnalités d’Arabie saoudite qui n’a par franchement soutenu Damas. D’ailleurs, la chaîne de télévision Al Arabiya qui obéit à la lettre à Ryadh mène la vie dure ces derniers jours au pouvoir en place en Syrie, en multipliant les interviews avec les principaux opposants. L’idée d’assassinat a été abandonnée sur l’insistance de certains dirigeants proches de Bachar Al Assad, et relayée par l’option de « sortir » des dossiers salissants sur les adversaires de la Syrie. Cela dit, d’après les observateurs, le Qatar et l’Arabie Saoudite ne s’inquiètent pas des menaces syriennes puisqu’ils jugent que le pouvoir de Bachar Al Assad n’a plus la même capacité de nuisance qu’auparavant et qu’il a aujourd’hui fort à faire chez lui.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *