La Mamounia c’est fini…

C’est la panique en France aujourd’hui. Après les révélations sur le voyage de Michel Alliot-Marie en Tunisie et celle de François Fillon en Egypte, plusieurs politiciens français ont suspendu pour le moment leurs voyages à l’étranger. Alors que plusieurs d’entres eux  se rendaient à leurs propres frais en Tunisie, en Egypte et au Maroc, ils doivent maintenant éviter le Maghreb pour ne pas s’attirer les foudres des électeurs, notamment à l’approche des cantonales. « Une certaine presse fait dans l’amalgame. L’écrasante majorité des politiciens français paient leurs voyages. Ils se rendent aussi bien à Djerba, à Marrakech ou Assouan parce que c’est des destinations proches et à la mode. Ils se comportent comme tous les autres voyageurs », s’insurge un député PS. Lors des débats de ces dernières semaines dans les chaines de télévision de l’hexagone, Marrakech est revenu assez souvent comme destination préféré des politiciens et des grosses fortunes de France. « Il ne faut pas confondre serviettes et torchons. Certains politiciens français ont des maisons dans certaines villes du Maghreb et notamment à Marrakech. Et puis, le Maroc n’est ni la Tunisie ni l’Egypte. Plusieurs politiciens français prennent même des vols low cost pour s’y rendre », conclut un journaliste français installé à Marrakech. Cependant, La Mamounia, hôtel préféré de plusieurs politiciens français devrait être boudé pendant quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *