La MINURSO privée de photos à Tindouf

Depuis quelques jours, l’ « affaire » est sur toutes les lèvres du personnel de la mission des Nations Unies pour le Sahara Occidental (MINURSO), et a provoqué la colère du tout nouveau commandant militaire de cette dernière, le général bangladeshi Abdul Hafiz .[onlypaid] Alors qu’une petite équipe de militaires de l’ONU effectuait fin août une mission d’observation « de routine » aux abords de la zone de Bir Lehlu, près de Tindouf, des membres des services de sécurité du mouvement Front Polisario ont procédé à la confiscation de l’appareil photo de la mission onusienne, non sans avoir au préalable tenté d’en effacer toutes les images. Selon plusieurs observateurs, les agents du Polisario étaient particulièrement nerveux et auraient refusé que la MINURSO ne prenne en photo un petit groupe d’individus qui se tenaient un peu à l’écart.  Le nouveau chef militaire de la MINURSO aurait considéré cet incident comme un affront personnel et aurait décidé de diligenter une commission d’enquête afin de déterminer les causes exactes de cette confiscation de l’appareil photo. Cet incident est survenu alors que du matériel de transmission de la mission onusienne entreposé près de Tindouf aurait été déclaré « manquant », ce qui a contribué à rendre encore plus pesante l’atmosphère entre les protagonistes.[onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *