La solidarité sélective et récupératrice des islamistes d’Al Adl Wal Ihsane

C’est une initiative qui suscite l’indignation de ceux qui suivent l’évolution des mouvances islamistes au Maroc et surtout celle de Al Adl Wal Ihsane de Mohamed Abbadi. Dès le lundi 6 avril, la jeunesse de la Jamaâ a lancé une initiative de solidarité numérique avec le personnel de la santé: médecins, infirmiers et techniciens du secteur.
«Les cadres de la santé sont une couronne sur nos têtes», tel est le slogan choisi pour cette campagne qui incite les jeunes d’Al Adl, et les autres jeunes Marocains, à produire des contenus en ligne pour encourager les personnels de la santé qui luttent aux premières lignes contre la pandémie.

Les participants a cette campagne sont même invités à réserver leurs prières lors de la rupture du jeûne du 15 Chaâbane (soit le jeudi 9 avril) à ces mêmes personnels. Jusque-là rien de méchant. Ce qui est grave par contre, notent des observateurs, est l’exclusion des autres soldats placés aussi aux premières lignes de cette lutte sans précédent: les policiers, les gendarmes, les membres des forces auxiliaires et les agents d’autorité.

Ce n’est pas sorcier, Al Adl déteste tous ceux qui représentent l’autorité ou l’Etat Marocain que le propre fils du guide Mohamed Abbadi a carrément qualifié, ces derniers jours, de «terroriste». Mais il y a autre chose et c’est ce qui rajoute au ridicule de la Jamaâ dans ce contexte: Al Adl compte parmi ses rangs des milliers de cadres de la santé. Une telle campagne, comme celle lancé le 6 avril, ne serait que l’occasion de les «fidéliser», voire d’en attirer et embrigader d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moh 14:44 - avril 8, 2020

    Vous êtes des esprits malades…