L’adjoint du général Tewfic au Mali pour sauver le Polisario

Selon des sources algériennes fiables, l’adjoint du général Tewfic en charge des opérations extérieures, le général Rachid Lallali aurait précipitamment quitté l’Allemagne jeudi 9 décembre au soir,

où il accompagnait Abdelaziz Bouteflika lors d’un voyage officiel. Le général s’est directement rendu au Mali où six trafiquants de drogue issus des rangs du Front Polisario ont été arrêtés jeudi après-midi. L’information ayant été rapportée par l’AFP malgré la promesse orale des maliens de ne rien divulguer avant samedi, Lalalli a du affréter un avion privé afin de rejoindre dans la nuit Bamako. Lalalli, qui est le plus « africain » des généraux algériens –il a été en poste notamment au Congo en tant que chef d’Etat-major de la Commission militaire mixte- aura la très délicate mission de déminer le dossier du narcotrafiquant Sultan Ould Bady, qui figure parmi les six trafiquants capturés. Sultan Ould Bady qui est chargé des missions « spéciales » du Front Polisario, aurait menacé les autorités maliennes de « balancer » un certain nombre de connexions entre Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) et les services de renseignement algériens, le Département Renseignement et Sécurité ( DRS), dirigé par le patron de Lallalli, l’inamovible général de corps d’Armée Mohammed Médiène dit « Toufik ». Il faudra sans doute au Général Rachid Lallali toute sa force de persuasion ainsi que l’entregent de son réseau pour dissuader les maliens de mener l’enquête à son terme, cette dernière étant de surcroît menée conjointement avec les services de sécurité mauritaniens…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *