« L’affaire Tebboune » révèle la fébrilité de Saïd Bouteflika

On le disait sûr de lui et maître du temps politique et médiatique dans le pays. Sauf que les dernières péripéties qui ont accompagné ce que la presse algérienne appelle désormais « l’affaire Tebboune », ont révélé la grande fébrilité qui règne dans l’écurie présidentielle dont le chef de file est incontestablement Saïd Bouteflika. Un ancien ministre de l’équipe d’Abdelmalek Sellal affirme ainsi que c’est  le frère du Président en personne qui a veillé à la nomination d’Abdelmajid Tebboune au poste de Premier ministre, le chargeant de mettre de l’ordre dans l’héritage de Sellal afin de lui baliser le terrain. Le nouveau Premier ministre n’aurait donc fait qu’exécuter les orientations qui lui sont venues d’El Mouradia. Alors, le rappel à l’ordre présidentiel d’Abdelmajid Tebboune diffusé sur la chaîne Ennahar TV réputée proche de Saïd Bouteflika,  provoque la confusion chez les « amis » de Saïd Bouteflika autant que chez ses adversaires. « Le frère du président qui a décidé de lui succéder, de plus en plus démuni, a montré ses limites. Il prend des décisions et se rétracte peu après. Il craint de commettre un faux pas et en même temps cherche à faire savoir que c’est lui le boss », explique ce même ministre qui l’a longtemps côtoyé. Selon plusieurs sources à Alger, dans sa quête d’accession à la présidence, Saïd Bouteflika ne voudrait s’aligner ni sur les hommes d’affaires ni sur les médias de peur qu’ils rallient celui qu’il considère comme son rival le plus dangereux, à savoir le général Gaïd Salah. Ce dernier, conscient des errances du clan présidentiel se serait résolu à attendre une funeste erreur de la part de Saïd Bouteflika. Il se contente aujourd’hui de se présenter comme le dernier rempart rassurant contre l’incurie de la classe politique et des hommes d’affaires qui entourent El Mouradia. Une stratégie qui jusqu’à présenter semble porter ses fruits. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. kelam 10:28 - août 18, 2017

    la cocotte minute sifflera trois fois l’ALGERIE est un peuple de miracle::elle n’est pas stérile….