L’ancien chef du gouvernement marocain, El Othmani prend le camp du Hamas contre la Grande-Bretagne

Nous l’avions dit et écrit à maintes reprises sur ces colonnes: Saâd-Eddine El Othmani, ancien chef du gouvernement et ex-secrétaire général du parti islamiste PJD, ne sait pas tenir sa langue quitte à multiplier les gaffes.

Dans le cas de figure qui nous intéresse, il a encore sévi sur ses réseaux sociaux pour condamner la décision de la Grande-Bretagne de classer le mouvement palestinien Hamas parmi les organisations terroristes. 

Dans une littérature qui date de plusieurs décennies, il insiste sur le droit légitime du peuple palestinien à se défendre tout en insistant évidemment sur le fait, d’après lui, que le Hamas est un mouvement de résistance et non un mouvement terroriste.

Commentaire d’un analyste israélien que la réaction d’El Othmani amuse: «Le Hamas est classé mouvement terroriste avec l’appui de l’Autorité palestinienne, la seule que le monde reconnaît».

Plus palestinien que les palestiniens, Saâd-Eddine El Othmani n’a jamais caché ses sympathies avec les mouvements affiliés aux Frères musulmans au Moyen-Orient comme au Golfe, quitte à mettre parfois l’État marocain dans l’embarras.

Saâd-Eddine El Othmani, après avoir perdu les élections générales du 8 septembre, a également perdu la direction du parti. En principe, il devait rallier son cabinet de psychiatre situé en plein centre de la capitale Rabat. Mais il semble qu’il s’ennuie toujours, et ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *