Le Blida préoccupe les généraux

Le sort des 17 marins algériens du vraquier Le «Blida» qui a été détourné il y a quelques jours par des pirates somaliens est toujours incertain. Le navire battant pavillon algérien tient en haleine l’opinion publique du pays d’autant plus que les autorités algériennes communiquent de manière approximative sur le sujet. Cependant, d’après des diplomates occidentaux accrédités à Alger, les réunions se succèdent entre les généraux algériens et les cadres du ministère des Affaires étrangères pour pouvoir se sortir rapidement de ce bourbier.

Si les autorités algériennes excluent le versement de toute rançon aux pirates, l’option d’une intervention des forces spéciales algériennes –à l’image de l’intervention de la DGSE pour arrêter les ravisseurs du « Ponant » il ya près de deux ans- évoquée un moment a été jugée « irréaliste », voire fantaisiste. Dans ce cas, il ne reste qu’une seule alternative examinée en ce moment. Plusieurs diplomates algériens actifs dans les organisations internationales ont été appelés à la rescousse afin de trouver une issue pour tenter de prendre langue avec les ravisseurs des marins algériens. Les généraux d’Alger craignent en effet que les 17 marins soient livrés à une organisation islamiste somalienne qui pourrait à son tour les « négocier » avec AQMI. Sérieuse migraine en perspective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *