Le cadeau de Mohamed Benchaâboun et des compagnies de tabacs aux fumeurs

Simple oubli ou omission délibérée? Les prix des cigarettes devaient augmenter en ce mois d’avril au Maroc comme prévu. Mais il n’en a rien été. Le ministère de l’Economie et des finances a préféré fermer l’oeil sur cette augmentation qui devait être de plus d’un dirham par paquet de cigarettes selon les marques écoulées au Maroc.
«Visiblement, il ne voulait pas grever davantage les finances des fumeurs en ces temps de pandémie», commente un connaisseur du secteur.

Auprès des compagnies opérant dans le secteur au Maroc, la même décision a été observée.
«C’est une sorte de marque de solidarité avec les fumeurs», s’amuse à commenter un cadre d’une société de tabacs.
Certains opérateurs ont d’ailleurs décidé de mettre la main à la poche pour verser des dons au Fonds instauré par le roi Mohammed VI.

C’est le cas, par exemple, de la Société marocaine des tabacs (SMT, opérateur historique) qui, selon nos sources, a injecté 21,3 millions de dirhams dans ledit fonds. Depuis quelques années, les prix des cigarettes, toutes marques et gammes confondues, augmentent deux fois: au mois de janvier à l’entrée en vigueur de la Loi des finances et au début du mois d’avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *