Le coup d’Etat a déjà eu lieu en Iran

Le limogeage du ministre des Affaires étrangères Manouchahr Moutaki, proche du guide de la révolution iranienne, a confirmé les craintes des services de renseignements occidentaux et notamment ceux de la CIA.

Craignant un coup d’Etat de la part des franges les plus radicales des Pasdarans-gardiens de la révolution-, les analystes américains sont aujourd’hui presque sûrs que le « putsch » a déjà eu lieu à Téhéran. Ali Khamenei n’exerce plus aucun pouvoir. Il est carrément sous la tutelle du clan présidentiel. Les pasdarans qui ont fini par mettre la main sur toutes les institutions de la république islamique ont un allié de taille. Le président élu Ahmadinejjad, qui est issu des rangs des Bassidjis- accorde beaucoup d’attention au développement des forces des gardiens de la révolution. D’ailleurs, la base aérienne de Doshan Tappeh qui est également le siège de l’armée de l’air iranienne st devenue le lieu où se prennent les décisions les plus cruciales pour l’avenir de la république islamique et ce en la présence du général Mohamed Ali Jaafari, commandant des pasdarans. Aujourd’hui, les gardiens de la révolution constituent une force militaire et économique inégalable en Iran et même à l’extérieur, notamment au Liban et en Afrique subsaharienne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *