le général Ali Ghediri arrêté et interrogé sur ses relations avec Issad Rebrab et le général Toufik 

Depuis mercredi soir, le général Ali Ghediri, l’homme qui a voulu défier le système algérien lors des élections présidentielles annulées du mois d’avril 2019, est entre les mains des enquêteurs de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à savoir les services secrets algériens. Le général algérien est interrogé longuement depuis mercredi 22 H sur ses relations et rapports avec le milliardaire Issad Rebrab, la première fortune du pays, et le général Toufik, l’ex-patron du DRS, accusé dans une affaire de complot contre l’Etat-major de l’armée algérienne avec la complicité de Saïd Bouteflika et Bachir Tartag, l’ex-chef de la D.S.S, la coordination générale des services secrets. Il a été également questionné sur les informations qu’il délivrait au général Toufik quand il était haut responsable du ministère de la Défense alors que ce dernier était déjà à la retraite.
Selon nos informations, Ali Ghediri fait l’objet d’une longue enquête approfondie diligentée par les services secrets algériens. Ali Ghediri risque à n’importe quel moment un emprisonnement ou un placement sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tliba 23:39 - juin 17, 2019

    Encore des règlements de comptes, Gaïd Salah est rancunier envers ceux qui ont contesté le 5e mandat.