Le maréchal Tantaoui ne se laisse pas faire

Le chef du Conseil suprême des Forces armées égyptiennes, qui tient à l’heure actuelle les rênes du pouvoir au Caire, s’est enfin révélé sous son vrai visage. Ceci devrait peut-être jouer en sa faveur pour devenir le futur président de la république. En effet, lorsqu’il a reçu le premier ministre britannique David Cameron, ce dernier a commencé à donner au maréchal Tantaoui des leçons en matière de réformes et de savoir-faire au niveau de la gouvernance. Le chef du Conseil suprême n’a pas hésité à lui répondre sèchement et à haute voix pour se faire entendre des journalistes que «l’Egypte sait ce qu’elle a à faire et que ce serait mieux qu’il garde ses réflexions et ses idées pour les appliquer chez lui». Une autre remarque du même genre a été faite à l’émir Hamad Ben Khalifa Al Thani, chef de l’Etat du Qatar. Celui-ci aurait discrètement dépêché un émissaire auprès du Maréchal Tantaoui pour lui demander de recevoir publiquement son «gourou», cheikh Youssef Al Qardaoui lors de son séjour au Caire. La réponse du chef du Conseil suprême des Forces armées aurait été un niet catégorique. De plus, il aurait dit au porteur du message que : «les frères arabes ne doivent pas oublier qu’en Egypte, il y a un establishment et que toute décision est prise au sein de ce même establishment ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *