Le Maroc manque cruellement de main d’œuvre

Selon plusieurs opérateurs du secteur du textile, une grave crise menacerait aujourd’hui les bonnes performances de ce secteur. Ainsi, nombre d’investisseurs auraient renoncé à ouvrir des usines au Maroc parce qu’ils ont été alertés par des industriels sur place du manque de main d’œuvre. En effet, d’après notre source, on est loin des temps où devant les portes des usines de textiles, des dizaines, voire des centaines d’hommes et de femmes faisaient la file pour être embauchés. Les entreprises du textile auraient le plus grand mal à recruter des personnes même sans qualifications. D’ailleurs, certaines unités auraient déjà fermé leurs portes à Fès et à Meknès parce qu’elles ont été dans l’incapacité de recruter. Les professionnels du textile s’attendent à ce que les autorités ainsi que l’organisation professionnelle qui les représente -AMITH- puissent agir en conséquence, sinon disent-ils, l’avenir du textile marocain serait sérieusement menacé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *