Le ministre de l’Economie et des finances du Maroc peut enfin souffler

Ce mardi 18 décembre, la première chambre du Parlement (chambre basse) a voté le projet de budget pour l’année 2019 avec 158 voix pour et 66 contre sur un total de 395 députés.

En deuxième lecture, la majorité des amendements apportés par les conseillers (chambre haute) ont été rejetés, la première chambre ayant la main haute pour des législations comme les lois des finances.

Selon la loi, le projet de loi des finances 2019 doit être soumis à la Cour constitutionnelle qui va veiller à la conformité de ses articles avec la Loi suprême avant que le texte final ne soit publié au Bulletin officiel, au plus à la date du 1er janvier 2019.

Au Parlement, Saâd Eddine El Othmani bénéficie d’une coalition formée par six partis politiques au moment où l’opposition est menée par le PAM et l’Istiqlal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *