Le niet de Baba Moustapha Sayed au Maroc

Alors qu’à plusieurs reprises on l’annonçait de retour au Maroc, le benjamin de la fratrie des Sayed dont le nom s’est confondu avec l’histoire du Polisario depuis sa naissance, a choisi de décliner l’invitation poliment, mais fermement dans une interview accordée à l’hebdomadaire paraissant à Laâyoune « Assahrae Al Yaoum ».[onlypaid] Au début des années 2000, quand Baba Moustapha Sayed avait quitté les camps de Tindouf suite à un différend avec la direction du Polisario et notamment avec Mohamed Abdelaziz, plusieurs émissaires marocains ont été le voir au Canada où il préparait un doctorat en Sciences politiques. Son retour au Maroc s’était toujours confronté à plusieurs obstacles, notamment la position de son frère Bachir qui aspirait à succéder à Mohamed Abdelaziz. D’ailleurs, des sources sahraouies bien informées n’excluent pas qu’un deal aurait été passé entre la famille Sayed et le clan de Mohamed Abdelaziz afin que Bachir revienne aux devants de la scène. En outre, Rabat se serait désintéressé de Baba Moustapha Sayed, sans relais dans les camps de Tindouf, et qui ne représentait qu’une valeur symbolique. Aujourd’hui avec le ralliement de plusieurs figures de proue du Polisario, le Maroc ne serait plus demandeur, « à moins que ce monsieur veuille revenir chez lui sans préalable. Il serait bien sûr le bienvenu », minimise un responsable marocain qui a préféré garder l’anonymat. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *