Le nouveau cadeau du président Abdelmadjid Tebboune à Amar Belani, l’obligé de Ramatane Lamamra

Un nouveau parachute pour Amar Belani et il porte cette fois la griffe de Abdelmadjid Tebboune. Ce dimanche 5 septembre, le président algérien a décidé de nommer sept envoyés personnels chargés de diverses questions. Dans le lot, on retrouve Amar Belani, l’ex-ambassadeur d’Alger à Bruxelles et auprès de l’Union européenne, qui a été chargé de la question du Sahara Occidental et des pays du Maghreb.

Amar Belani, et ça tout le monde le sait comme dirait Abdelkader Messahel, est l’un des obligés de Ramtane Lamamra. Il doit ses divers postes de responsabilité (une sacrée rente) à ce dernier, mais surtout pour ses positions contre le Maroc et ses intérêts, l’affaire du Sahara en premier lieu. En 2013, Amar Belani a été nommé ambassadeur en Belgique et auprès de l’Union européenne. Un poste où il allait s’éterniser jusqu’en 2020.

Amar Belani avait eu ce poste comme gratification pour être un homme au service du seul agenda de Ramtane Lamamra. L’homme souffre d’une maladie chronique et son séjour dans la capitale belge lui permettait d’accéder aux meilleurs soins, mieux de toutes les manières qu’en Algérie, pays qui a «le meilleur système de santé», comme dirait Abdelmajid Tebboune.

Avec le retour aux affaires de Ramtane Lamara, Amar Belani se voit remettre en selle, dans un geste d’hostilité, un de plus et de trop, envers le Maroc.

Depuis le 24 août dernier, Alger a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat. Le Maroc a alors fermé son ambassade dans le pays voisin de l’est et rapatrié ses diplomates, une cinquantaine au total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *