Le Parlement marocain se met à l’énergie verte et commence l’éradication du papier

La Chambre des représentants du Parlement marocain se met au vert. Et ce n’est pas du figuré. La chambre que préside Rachid Talbi Alami (RNI, au pouvoir) tire désormais le tiers de sa consommation en électricité, ce qui n’est pas rien, de l’énergie solaire.

Ce projet de parlement écologique a démarré avec l’installation de plus de 670 panneaux solaires photovoltaïques qui permettent de produire 420.000 Kw par an.

Parallèlement, et c’est là une autre bonne nouvelle, la même chambre a réduit de 90% sa consommation en papier, optant désormais pour les supports électroniques pour ses documents et données.

En 2017, le siège du Parlement a été choisi par l’ONU parmi 10 monuments et bâtiments historiques amis de l’environnement. Vieux de près d’un siècle, le siège du Parlement marocain, au centre de Rabat, est classé patrimoine national et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *