Le RNI d’Aziz Akhannouch passe un deal avec le Front de l’action politique amazighe

Les camarades d’Aziz Akhannouch au sein du RNI (Rassemblement national des indépendants) jubilent.Mardi 17 novembre, ils ont passé un deal avec le Front de l’action politique amazighe signant ainsi un deal permettant aux militants de l’amazighité regroupés au sein de ce front de militer au sein du parti de la Colombe.

Pour les RNIstes, il s’agit d’un joli coup qui signe une grande première dans le paysage politique marocain. Mais, comme toujours, il y a un mais et cette fois il s’agit du strict respect des législations nationales. La loi marocaine, en effet, interdit la constitution des partis politiques sur des bases raciales, ethniques, tribales ou régionalistes. «Celui qui a quelque chose à nous reprocher peut demander l’avis des constitutionnalistes», nous répond un cadre de ce parti membre de la majorité gouvernementale.

Au Maroc, plusieurs formations politiques défendent la langue et la cultures amazighes, le Mouvement populaire de Feu Mahjoubi Aherdane en premier lieu, mais aussi le PPS de Nabil Benabdallah. Avec l’initiative du RNI, les amazighs risquent de devenir un véritable enjeu électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Moh 19:31 - novembre 18, 2020

    Apparemment le false flag dans le Sahara a fait pshitt. 😎