L’Egypte rassure les Saoudiens à propos du Bahreïn

La récente visite du chef de la diplomatie saoudienne le prince Saoud Al Fayçal au Caire et sa rencontre avec le chef du Conseil suprême des forces armées égyptiennes, le maréchal Mohamed Tantaoui, [onlypaid]n’avait pas pour objectif -comme l’ont indiqué certains médias- d’autoriser l’ancien président Hosni Moubarak et sa famille à quitter le pays, mais d’avoir le soutien politique à l’initiative militaire des pays du Golfe au royaume du Bahreïn. Ce pays est considéré par l’Arabie Saoudite comme une ligne rouge à ne pas franchir. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le responsable saoudien à ses interlocuteurs égyptiens. Dans ce contexte, on apprend d’une source saoudienne proche de Saoud Al Fayçal, que la principale raison de cette visite, c’est de prévenir l’ouverture qui se profile à l’horizon du nouveau régime en Egypte sur la République islamique d’Iran. La réponse du maréchal Tantaoui à son interlocuteur saoudien a été claire et précise: « l’Egypte est avant tout un pays arabe qui ne permettra guère une ingérence étrangère dans les affaires internes d’un de ses frères ». De plus, Tantaoui a fait comprendre à Al Fayçal que la sécurité des pays du CCG (Conseil de coopération du Golfe) fait partie de la sécurité de l’Egypte. Les Egyptiens ont ainsi définitivement dissipé les doutes des pays du Golfe quant à une éventuelle alliance avec les Iraniens.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *