Leïla Slimani donne de l’urticaire à l’Algérie

Entre Emmanuel Macron et l’Algérie, les relations se compliquent chaque jour davantage. La nomination de l’écrivain franco-marocaine Leïla Slimani comme représentante personnelle du président français pour la francophonie a fortement irrité les Algériens. La romancière, lauréate du prix Goncourt en 2016, est réputée avoir ses entrées à Rabat où elle est née en 1981. « La France a offert la présidence de l’Unesco  à la fille du conseiller de Mohammed VI et aujourd’hui elle récidive en nommant une franco-marocaine, fille d’un ancien dignitaire de Hassan II, comme chargée de la francophonie », tempête un diplomate algérien en poste à Paris. « Emmanuel Macron oublie que c’est l’Algérie le troisième pays francophone après la France et le Congo Démocratique », poursuit le diplomate qui ne décolère pas contre Paris. A noter que la jeune écrivain, née d’une père marocain et d’une mère franco-algérienne, est une amie personnelle du couple Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. carment 14:01 - novembre 8, 2017

    Les compétences sont ou elles sont …😂

  2. bebes 15:59 - novembre 15, 2017

    L Algérie officielle n ignore rien de ce concubinage entre enfoirés partant f 24 , au château de macron sur le sol du narco-Etat en passant par l,UNESCO , de tous les Premiers français et d’autres perveres qui crapaitent autour pour assurer un retraite dorée en fin de ciycle. Tout compte fait,
    Cette armadas de pingouins ne sont que des tireurs au flan, le scénario de la Libye est toujours en vigueur et même peut être combiné avec l,opération
    Eclaire du roi de la cocaïne sud américain pour soulager ce pauvre Maghreb