Les blogs de Médiapart, le nouveau canal de Fake-News des relais du pouvoir algérien à Paris

A défaut de médias crédibles qui peuvent leur fournir une tribune pour défendre leurs agendas, certains cercles du pouvoir algérien se rabattent sur des solutions de bricolage qui font rire leurs adversaires. Avec des télévisions satellitaires de piètre qualité rejetées par les algériens et ne jouissant d’aucune crédibilité à l’étranger, les lobbyistes algériens sont frappés par une impuissance à bien communiquer. Dernières trouvailles : se rabattre sur les blogs de certains médias français connus et prestigieux pour diffuser les informations les plus controversées et les plus mensongères.

Malheureusement, le média français Mediapart a été pris d’assaut par ces lobbyistes proches du pouvoir algérien. Sur la plateforme du célèbre média d’investigation français, il est possible d’ouvrir des blogues et d’exprimer en toute liberté son point de vue sur l’actualité. Il s’avère que les processus de contrôle de fiabilité des informations diffusées sur ces blogs sont très défaillants et l’équipe de Médiapart chargée de superviser cette production des blogs n’arrive pas à canaliser et vérifier les contenus diffusés quotidiennement sur les différents blogs hébergés par le célèbre média français.

Cette défaillance étonnante de la part de l’équipe d’Edwy Plenel a été exploitée à outrance par les manipulateurs recrutés par certaines chapelles politiques du pouvoir algérien. Preuve en est, une multitude de blogs algériens sont hébergés par Mediapart. Malheureusement, une bonne partie de ces blogs propagent des théories complotistes, des informations infondées ou des thèses diabolisant volontiers le Hirak et ses activistes engagés en faveur de la démocratie.

A titre d’exemple, un certain Albert Ferhat, un journaliste algéro-libanais, alimente régulièrement un blog sur Mediapart où il diffuse des informations dans le but de faire croire à l’opinion publique algérienne et internationale que le média Mediapart épouse les thèses du pouvoir algérien. Albert Ferhat est l’époux de Rosa Ferhat, une dentiste qui a pour clients les membres les plus huppés de la nomenklatura algérienne. De Club-des-pins à Hydra, la bonne dame soigne les femmes et familles des dirigeants algériens.

Mais avant 2013, Albert Ferhat n’était pas le bienvenu en Algérie et les services secrets algériens lui avaient interdits de séjourner dans le pays en raison de ses positions très douteuses avec certains acteurs politiques au Moyen-Orient. Il aura fallu que le général Abdelghani Hamel, l’ex-patron de la DGSN algérienne, aujourd’hui en prison, intervienne en sa faveur pour le « blanchir » et lui permettre de revenir à Alger. Et depuis ce jour-là, ce plumitif algéro-libanais jure une obéissance sans faille au régime algérien allant jusqu’à alimenter les informations les plus sulfureuses et infondées sur les opposants algériens exilés à Paris.

Albert Ferhat a publié un article diffamatoire à l’égard de l’activiste Said Bensedira qu’il qualifie « d’âne » et l’accuse de tous les maux et l’accable de tous les noms d’oiseau alors que ce cyber-activiste réfugié à Londres est frappé par un mandat d’arrêt international lancé par le régime algérien en raison de ses révélations fracassantes sur le fonctionnement opaque de certaines directions de l’institution militaire algérienne. Ce contenu est passé comme une lettre à la poste sans que cela n’émeuve l’équipe de Mediapart qui, pourtant, est réputé pour sa défense d’une certaine éthique et déontologie du journalisme.

Pis encore, le même Albert Ferhat a publié sur son blog une soi-disant information exclusive affirmant que l’ex-PDG de Sonatrach Abdelmoumen Ould Kaddour a été recruté par le géant américain ExxonMobil ! Une information totalement farfelue et fausse qui a fait rire les lecteurs les plus avertis de Mediapart.

Les exemples sont légions. Au lendemain de la mort de Gaid Saha, un journaliste proche de certains généraux algériens écartés par l’ex-chef d’Etat-Major de l’armée algérienne, a publié un article sur un blog de Mediapart expliquant l’assassinat de Gaid Salah ! L’article publié sur un blog de Mediapart a fait le tour du monde et le Fake-News a soulevé l’indignation des Algériens. Mediapart a supprimé cet article de sa plateforme de blog, mais trop tard le mal était déjà fait !

L’auteur de cette thèse complotiste récidive et publie sous une forme un peu plus policée une publication sur la thèse de l’assassinat de Gaid Salah. C »est dire que la stratégie de ces manipulateurs résistent à tous les aléas et son seul but est de faire diversion et d’empêcher l’opinion publique algérienne de se consacrer aux véritables sujets et problèmes de leur pays. Notons enfin que plusieurs journalistes et activistes algériens ont saisi la rédaction de Mediapart pour l’alerter sur ces dérives inqualifiables de sa plateforme de blogs. Jusqu’à aujourd’hui, aucune réaction salutaire n’a été signalée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *