Les folles soirées de Cheikh al-Amoudi

Dès qu’il met les pieds au Maroc, le magnat saoudien d’origine éthiopienne et 43ème fortune mondiale selon le magazine Forbe’s affole le monde de la nuit.

Noceur invétéré, l’actionnaire principal de la seule raffinerie du pétrole du pays, connu pour organiser des fêtes dignes de mille et une nuits dans un palace du littoral R’bati, séjournerait actuellement au Maroc. Du coup, c’est le branle-bas de combat chez les commerçants et les salons de coiffures. Le cheikh et ses compagnons ne lésinent pas sur les moyens pour s’offrir du bon temps. Une aubaine pour les organisateurs de ce genre d’agapes nocturnes.

Selon des sources hôtelières, la « soirée » organisée en l’honneur du cheikh et de ses invités, tournerait autour de 300 000 euros au bas mot. Une somme rondelette injectée dans l’économie informelle de la nuit.
Cheikh Al Amoudi autour duquel subsiste un voile de mystère avait racheté il y a quelques années la raffinerie de pétrole La société « Samir » à travers son groupe Corral Petroleum International. Il pèse aujourd’hui 9 milliards de dollars et s’est lancé dans un vaste programme pour développer l’Ethiopie, le pays où il a vu le jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *