Les gendarmeries hachémite et alaouite au diapason

La semaine dernière, le major général Tawfiq Al Tawalbeh, directeur général de la gendarmerie jordanienne a effectué une visite au royaume du Maroc pour avoir des contacts de très haut niveau avec les responsables sécuritaires chérifiens. Les deux pays entretiennent des relations sécuritaires très poussées.[onlypaid]  Leurs services de renseignements collaborent étroitement sur le dossier du terrorisme. En effet, les Jordaniens qui sont très présents en Irak et en Afghanistan, suivent de très près les filières qui recrutent depuis le Maroc et en informent les Marocains régulièrement. Et ce n’est pas un hasard si le major général Fayçal Choubaki, ambassadeur depuis 2008 à Rabat, a été nommé patron des services de renseignements généraux du royaume hachémite il y a quelques jours. Pour sa part, le directeur dela Gendarmeriejordanienne devrait discuter avec ses homologues marocains les perspectives de collaboration entre les deux institutions à l’horizon de l’intégration du Maroc et dela Jordanieau Conseil de Coopération des pays du Golfe. Le Maroc etla Jordaniedisposent dans certains pays du Golfe de plusieurs centaines de soldats, de policiers et de gendarmes qui aider à assurer la sécurité dans ces pays. Il s’agit notamment du Bahreïn, des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite et du Koweït. [/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *