Les missions secrètes d’Al Moatassem

Plusieurs indices montrent qu’ Al Moatassem Billah Kadhafi est aujourd’hui l’étoile montante en Libye.

Le chef du Conseil national de sécurité, qui supervise l’ensemble des services de renseignements du pays, a été le seul, avec le « monsieur Afrique » et secrétaire général de Jamiyat al Daoua al- Islamiya Allibiya, le Dr Mohamed Ahmed al- Charif, à assister à la réunion à huis clos qui s’est déroulée entre le chef de l’Etat libyen et les militaires qui ont pris récemment le pouvoir au Niger après avoir renversé, le 18 février 2010, le président Mamadou Tandja lors d’un coup de force. Autre indice de la grande forme actuelle du quatrième fils du guide, c’est Al Moatassem Billah qui a transmis à Chucri Ghanem, P-DG de la NOC (National Oil Corporation) libyenne l’ordre émanant de son père portant sur la convocation des représentants des compagnies pétrolières américaines opérant dans le pays, à savoir Exxon Mobil, Chevron, ConocoPhillips et Occidental Petroleum pour leur faire comprendre que si le porte-parole de l’administration américaine ne s’excuse pas officiellement pour ses propos à l’égard du colonel Kadhafi, ils devraient penser à plier bagages laissant derrière elles les investissements effectués jusqu’ici dans le domaine de l’exploration et de la production pétrolière et gazière. Ultime indicateur, qui a une signification particulière, le colonel Kadhafi a confié au Conseil national de sécurité, dirigé par Al Moatassem  tout les contacts directs avec les Français, notamment les responsables du groupe nucléaire Areva, présent en force au Niger.

{JCSBOT SUBSCRIPTION=13,10,11,12}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *