Les officiels néerlandais toujours « persona non grata » au Maroc

Malgré plusieurs tentative de la part du gouvernement des Pays-Bas, les officiels (surtout les ministres) néerlandais sont toujours non grata au Maroc. Selon des sources à Rabat, les Pays-Bas ont multiplié les contacts avec le Maroc pour recevoir des ministres néerlandais et discuter de plusieurs questions dont l’immigration, l’asile et la lutte contre le terrorisme.

Mais Rabat refuse jusque-là de recevoir des officiels d’Amsterdam comme ils l’ont fait, en novembre déjà, avec Ankie Broekers-Knol, secrétaire d’Etat à la Justice et la Sécurité. Cette dernière s’est vu signifier à l’époque qu’elle n’était pas la bienvenue au Maroc où elle voulait rencontrer le ministre de la Justice, Mohammed Benabdelkader.

«Avant d’accepter de telles visites, les Pays-Bas doivent clarifier leur positions sur beaucoup de questions et surtout s’engager à cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures du Maroc. C’est une question de souveraineté», expliquent nos sources. L’un de ces aspects de cette ingérence, affirment nos sources, est le traitement réservé aux Pays-Bas à la question du Rif et Amsterdam qui déroule carrément le tapis rouge aux figures séparatistes?

Cette position du Maroc a d’ailleurs été réaffirmée aux néerlandais lors d’une récente visite d’une délégation parlementaire des Pays-Bas à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *