Les radios privées marocaines dans le collimateur du fisc

Les radios privées marocaines dans le collimateur du fisc. Il est aujourd’hui quasiment certain que l’année prochaine sera celle des médias par excellence. Le fisc marocain qui a déjà procédé à la vérification en 2010 de deux grandes agences de Com casablancaises, SAGA et KLEM, va s’intéresser de près aux nouvelles radios privées qui ont commencé à émettre il y a trois ans. Ainsi, les premières qui devraient recevoir la visite des inspecteurs du ministère des Finances sont celles qui avaient obtenu leurs agréments en premier. Il s’agit de Hit Radio, de Radio Aswat, d’Atlantic, de Radio Plus, de MFM, de Cap radio et de Chada FM.
Si les propriétaires de ces radios affirment qu’ils ont encore du mal à joindre les deux bouts, il est sûr que la radio demeure l’un des rares médias qui jouit de la confiance des annonceurs en drainant de plus en plus de publicités. Cela a suffit à attirer l’attention du fisc qui n’a cure de la conjoncture économique. Alertés par leurs « sources », les états-majors des radios mettent les bouchées doubles afin de mettre de l’ordre dans leur comptabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *