Les Serbes mènent la contre-attaque à l’Ouest

Alors que certains médias internationaux affirmaient il y a quelques jours que Kadhafi aurait cherché des pilotes de chasse Ukrainiens pour piloter ses avions afin de bombarder les « insurgés »-et ce après que les pilotes libyens aient refusés de le faire- ce serait finalement ses conseillers militaires serbes qui encadrent depuis les Forces spéciales et les Comités révolutionnaires pour organiser sur le terrain les contre-attaques menées dans les villes de l’Ouest proches de Tripoli. C’est bien ces mêmes conseillers serbes qui auraient  monté les systèmes de défense de la ville de Tripoli et le QG de Kadhafi à Bab Al Azizia. Autre preuve de cette proximité, le leader libyen a ouvert ses portes pour donner l’une de ses rares interviews télévisées-hormis la BBC ABC- à la télévision serbe. Dans ce contexte, « Maghreb Intelligence » a été le premier à avoir cité le rôle de conseillers serbes dans l’encadrement et l’entraînement non seulement des Comités révolutionnaires mais également des pilotes libyens. Les relations étroites du colonel Mouammar Kadhafi avec les Serbes remontent à la période de l’embargo imposé à la Libye par le Conseil de sécurité durant des années. A cette époque, les Serbes avaient assuré le ravitaillement de la Jamahiriya en accessoires militaires, en avions civils et en biens d’équipements pétroliers. Des services loyaux que Mouammar Kadhafi a su largement rétribuer à travers l’octroi de deux contrats pétroliers à des sociétés serbes. Pourtant, ces derniers n’étaient pas connus comme ayant une quelconque expertise en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *