La Libye sous la menace des mercenaires tchadiens et soudanais

Présents depuis cinq ans en Libye, ils ne comptent pas rentrer chez eux. Plusieurs centaines de mercenaires tchadiens issus des tribus Tebbou et de mercenaires soudanais originaires du Darfour, louent leurs fusils aux plus offrants. Ils se sont enrôlés dans les rangs du général Khalifa Haftar, mais aussi au sein des forces qui lui sont opposées. D’autres préfèrent travailler pour les petites milices qui contrôlent les villes libyennes. Selon un récent rapport émis par un think thank suisse, ces mercenaires sont majoritairement issus de zones de conflit, et ne veulent pas y retourner. La Libye qui n’a plus ni gouvernement unifié, ni armée professionnelle depuis la chute de Mouammar Kadhafi, ne pourrait faire face à la prolifération du mercenariat étranger. «La seule solution est le rétablissement des frontières et leur sécurisation », propose le groupe de réflexion suisse, qui juge insuffisants les efforts fournis actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *