L’IFRI reçoit Ban Ki Moon à Marrakech

Carton plein pour l’Institut Français des relations Internationales. Le Think Tank dirigé par Thierry de Montbrial devrait recevoir à Marrakech lors de sa conférence annuelle sur la gouvernance (WPC) le secrétaire général des Nations Unies, Ban-Ki-Moon.

A Kech’, c’est le branle-bas de combat généralisé pour recevoir le boss des Nations Unies et en coulisses, le patron de l’Office Chérifien des Phosphates (OCP), El Mostapha Terrab se frotte les mains car c’est lui qui était à l’origine du déplacement du WPC d’Evian vers la ville ocre, moyennant un gros chèque de contribution à l’organisation. Pour Terrab, qui est plutôt l’homme de la relation transatlantique, la relation avec l’IFRI signifie en effet garder un pied à Paris, où Rabat garde de nombreux relais d’opinions. Dans la capitale chérifienne, tout le monde loue en ce moment les qualités de « Si Mostapha » et sa capacité à fédérer des réseaux autrefois disparates, certains estimant même qu’il pourrait rejoindre bientôt le cabinet royal, où le remplacement d’Abdelaziz Meziane Belfkih n’a toujours pas été effectué suite à son décès…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *