Un pas vers l’ouverture d’un consulat français au Sahara. Le parti présidentiel français LREM crée une antenne à Dakhla

Pour célébrer les cinq ans de la naissance du mouvement En Marche, le parti présidentiel annonce renforcer sa présence au Maghreb et en Afrique de l’Ouest auprès des Français de l’étranger. C’est par la voix de la députée Marie Christine Verdier Jouclas, porte-parole des députés Macronistes à l’Assemblée Nationale, que La République En Marche annonce « se réjouir tout particulièrement » de la création d’un comité à Dakhla, précisant que ce comité se situe dans « les provinces du Sud marocain ».

Verdier Jouclas et le référent de LREM au Maghreb et en Afrique de l’Ouest Jaoued Boussakouran promettent également de faire le déplacement à Dakhla pour inaugurer formellement ce nouveau comité dès que les conditions sanitaires le permettront. Cet acte politique majeur qui engage le parti présidentiel français fait suite à de nombreux appels de personnalités politiques françaises appelant la France à emboîter le pas aux Etats-Unis et reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pragmacom 12:33 - avril 8, 2021

    Merci à LREM et à ses militants d’avoir rendu justice au Maroc en reconnaissant, par ce geste, l’évidence de la marocanité de cette partie du Royaume. Par ce geste, ils s’honorent à réparer la responsabilité coloniale de leur pays la France, aux côtés de l’Espagne, dans le morcellement et la colonisation de plusieurs pans du territoire, à partir du congrès de Berlin notamment. Merci notamment à Mme Verdier, Boussakouran, Guerrab et tous les militants éthiques qui travaillent dans l’ombre pour rétablir la vérité.

  2. Nouri 19:24 - avril 9, 2021

    Dakhla est une ville sahraouie et non pas marocaine. Les manœuvres marconistes n’auront aucun effet du moment que la question sahraouie est à l’ordre du jour de l’ONU et classée comme une affaire de décolonisation.

    1. Pragmacom 12:59 - avril 10, 2021

      Nouri: Dakhla est en effet une ville Sahraouie, mais le Sahara est Marocaain, et les Sahraouis y vivent en paix et en sécurité, tout en participant activement à son développement phénoménal. Les jeux de mots et les tentatives grossières de travestir l’histoire et la réalité du terrain importent peu. L’ex-Sahara « espagnol » était en effet inscrit à l’ordre du jour de l’ONU, à la demande du Maroc en 1963, mais sa décolonisation, par étapes, est devenue effective en 1975 lorsque la Marche Verte a mis fin aux tergiversations du colon espagnol. L’Algérie militaire, qui croît pouvoir décréter le statut d’un territoire qui ne lui appartient pas, peut toujours divaguer après 45 ans de folie des grandeurs, mais l’insolence, la mauvaise foi et les centaines de milliards de dollars partis en fumée ne changeront rien à l’affaire. Il est temps que les Algériens libres qui ont ptis conscience du désastre de leur pays, en prennent aussi le contrôle pour le sauver et vivre en paix avec leur voisinage.

      1. Karim 19:41 - avril 10, 2021

        L’accord de madrid prévoyait le partage des territoires du sahara occidentale entre le maroc et la mauritanie qui a duré jusqu’à 1978, date à laquelle la mauritanie s’est retirée du territoire sahraoui !!!!!!!
        Si ce n’est pas de la mauvaise foi et de la fourberie, je ne sais pas qu’est ce que ça peut-être !? En partage pas un territoire qui nous appartiens vraiment.
        Ne te réjouis pas trop vite.

        1. Pragmacom 12:42 - avril 11, 2021

          Karim: cet argument de partage ressassé à souhait par vos dirigeants et repris volontiers par votre propagande n’est pas sérieux. 2 élements pour les gens de bonne foi: 1)- suite aux victoires militaires de l’ALS (Armée marocaine de Libération du Sud ) au Sahara espagnol à partir de 1956, et qui l’ont amenée jusqu’au contact des Français plus au sud, la France a monté en 1957 l’opération Ecouvillon avec l’Espagne pour stopper la menace de l’ALS. Dans le foulée, elle a encouragé l’idée d’une « indépendance » pour contrer les revendications marocaines et les tribus fidèles au Maroc. La manoeuvre a abouti à la naissance de la Mauritanie en 1960, que le Maroc n’a reconnue qu’en 1969 par réalisme. 2)-Etant donné le contexte politique hostile et hypocrite du voisinage en 1974, le Maroc encerclé par le colon espagnol au Nord et au Sud, et par l’hypocrite Boukharrouba à l’Est a préféré un arrangement de raison avec ses ex-concitoyens (devenus Mauritaniens) pour éviter l’encerclement sur 360 °. Ce n’est pas par manque de conviction quant à la marocanité du Sahara comme vous le chantez tous. Quand au retrait des Mauritaniens de l’accord de Madrid, inutile de rappeler qu’il est le résultat du coup d’Etat commandité par votre Boukharrouba qui n’a jamais arrêté de menacer publiquement ses voisins.
          Ces précisions sont données pour des considérarions purement intellectuelles de ma part, et non par une « obligation de justification » à l’égard de quiconque en Algérie qui, de mauvaise foi, s’obstine à vouloir travestir la vérité historique. Mais au fait, les vraies questions sont: de quoi vous mêlez-vous en tant qu’Algériens à propos de notre Sahara maritime ? De quel droit? Pourquoi n’appliquez-vous pas les mêmes faux principes chez vous et ailleurs ? Pour quelles raisons faites-vous de notre Sahara une question nationale algérienne, l’unique dossier de votre diplomatie et l’activité principale de vos renseignements ? Ayez l’intelligence de vous poser de telles questions avant de reproduire machinalement les « arguments » bidons qu’on vous a inoculés depuis votre naissance.

          1. Babou 16:57 - avril 12, 2021

            Pragmacom
            C’était juste pour expliquer que l’algerie est bel et bien partie prenante, le sahara marocain est devenu la raison d’être du régime algerien,non seulement il dépense sans compter mais en l’armée et la diplomatie algériennes sont au service du polisario les manœuvres de l’armée se font à la frontière marocaine et leur ministre ne parle que du Sahara marocain il oublie qu’il représente l’algerie et non le polisario,la visite du premier ministre français a été annulée parce que le partide macron a décidé d’ouvrir une antenne à DAKHLA pour le polisario pas avant l’algerie ,quand ce régime parle du Sahara marocain comme étant la dernière colonie d’Afrique comme si ceuta et melillia se trouvaient en Europe.

        2. Babou 13:10 - avril 11, 2021

          La France est un état souverain, l’algerie a bien ouvert à ses frais une ambassade à alger et pourquoi les autres pays n’auraient pas le droit de faire la même chose en fonction de leurs conviction chacun doit respecter la position de l’autre surtout que on parle d’état non autonome et non d,’état colonisé

          1. Pragmacom 16:18 - avril 11, 2021

            Babou: d’accord avec votre point de vue, mais pas sur un détail: ni le Polisario ni sa « rasd »ne sont un ETAT. Personne ne « parle d’état non autonome ou colonisé » à part le Polisario, son géniteur algérien et les quelques « camarades » corrompus » par ce dernier. On parle plutôt de territoire. S’il était un ETAT, il aurait occupé sa place à l’ONU depuis belle lurette. . Quant au qualificatif « autonome », cela rentre dans le domaine du possible, mais l’offre généreuse marocaine ne saurait rester éternellement sur la table. Maintenant que les masques sont tombées, et que les chimères s’évanouissent après 45 ans d’errements, il est temps que les esprits s’émancipent pour réfléchir librement à leurs propres intérêts.

        3. Babou 17:14 - avril 12, 2021

          Juste pour info je pense que les médias algeriens l’ont volontairement occultée, c’est que la Chine à décidé d’ouvrir une chambre de commerce à DAKHLA et même que la délégation chinoise s’est rendue à EL GUERGARATE;deuxième info c’est la signature d’un accord de pêche entre le Maroc et votre allié russe ,un accord qui englobe toute la façade Atlantique y compris le sahara.