L’USFP a-t-elle failli quitter le gouvernement ?

C’est une révélation de taille que vient de faire Abdelhadi Khairat, membre du Bureau politique de l’USFP, à propos du discours royal du 9 mars dans lequel le souverain alaouite a annoncé un profond changement constitutionnel. [onlypaid] D’après le bouillonnant dirigeant socialiste, c’est à la suite de la réunion du Conseil national du parti après les manifestations du 20 février que la décision de se retirer du gouvernement aurait été prise. Le dimanche 27 février dans la soirée, la direction de l’USFP a prévenu le premier ministre et patron de la majorité que le parti allait quitter le gouvernement. Abbas El Fassi en a alors informé le palais qui lui a conseillé d’ajourner une réunion de la majorité gouvernementale qui devait se tenir le lundi 28 février. C’est à ce moment que plusieurs hauts responsables de l’Etat ont commencé à tenir réunion sur réunion avec les dirigeants de l’USFP. A, la manœuvre,  le secrétaire d’Etat à  l’Intérieur, Saad Hassar, aurait rencontré pendant de longues heures des membres du bureau politique de l’USFP. Les leaders socialistes se seraient montrés, d’après Abdelhadi Khairat, très critiques envers le rôle que jouerait le Parti Authenticité et Modernité (PAM)  dans le champ politique marocain, et souhaitaient donc pousser leur avantage en annonçant leur démission fracassante du gouvernement. Le Discours du roi du 9 mars aura freiné leurs ambitions, puisque l’USFP n’était plus en position de démissionner de l’exécutif, sauf à passer pour un mouvement qui ne souhaite pas la réforme.[/onlypaid]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *