Au Maroc, les autorités déclarent le bitcoin hors la loi

Les transactions par le biais des monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation des changes, passible de sanctions et d’amendes prévues par les textes en vigueur, a mis en garde l’Office des changes dans un communiqué.

En clair, cet organisme vise le bitcoin et demande aux personnes, physiques ou morales qui y recourent, de se conformer à la réglementation nationale des changes qui soumet les transactions avec l’étranger aux procédures en vigueur pour les intermédiaires agréés par Bank Al-Maghrib. Sans le nommer explicitement, l’Office des changes qualifie le bitcoin de « système de paiement occulte ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *